Debacq va diriger l’ANTAI

10 févr. 2011, PAR Pierre Laberrondo
  • 02
    MIN
  • 0


Le préfet Jean-Jacques DEBACQ, 58 ans, sera prochainement nommé directeur de la nouvelle Agence nationale de traitement automatisé des infractions (ANTAI). Cette nouvelle entité résulte de la transformation de l’actuelle direction du projet interministériel du contrôle automatisé en établissement public administratif de l’État, sous tutelle du ministère de l’Intérieur. Cette direction est déjà pilotée depuis 2006 par le préfet Debacq, ancien collaborateur de Louis Le Pensec. La future ANTAI définira notamment les normes techniques relatives au traitement des infractions et assurera l’information des contrevenants. Sa mission exclura la constatation des infractions et le recouvrement des amendes. Jean-Jacques Debacq a débuté sa carrière en 1978 dans l’enseignement, comme chargé de cours au centre universitaire et à la faculté de droit et de sciences politiques de Nantes. En 1979, il devient l’attaché parlementaire de Louis Le Pensec, député du Finistère, qu’il suit au ministère de la Mer en qualité de chef de cabinet. Il occupera les mêmes fonctions auprès de son successeur, Guy Lengagne. En 1985, il est nommé secrétaire général de la Société centrale de crédit maritime mutuel. Trois ans plus tard, il retrouve Louis Le Pensec, devenu entre-temps ministres des DOM-TOM et porte-parole du gouvernement. Tour à tour conseiller auprès du ministre, directeur adjoint puis directeur du cabinet (1988-1993), il est nommé en 1992 haut fonctionnaire du ministère de la Défense puis préfet, représentant le gouvernement à Mayotte (1993-1994). Chargé de mission à l’Institut scientifique de recherche agronomique de 1994 à 1996, il collabore pour la troisième fois avec Louis Le Pensec, devenu ministre de l’Agriculture et de la Pêche de Lionel Jospin. Préfet de l’Orne, puis des Pyrénées-Orientales entre 1998 et 2002, il devient successivement directeur adjoint puis secrétaire général de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN). Depuis 2006, il était directeur du programme interministériel de contrôle automatisé, au ministère des Transport et de l’Équipement.
Pierre Laberrondo

ÉGALEMENT SUR ACTEURS PUBLICS