Quantcast

Une nouvelle ambassadrice chargée de l’adoption internationale

1 oct. 2014, PAR Pierre Laberrondo
  • 02
    MIN
  • 0

Sous-directrice des affaires domaniales et administratives, du patrimoine et de la décoration à la direction des immeubles et de la logistique au Quai d’Orsay, la diplomate Odile Roussel obtient un deuxième poste d’ambassadrice et se voit chargée de l’adoption internationale. Elle remplace ainsi Thierry Frayssé, à ce poste depuis 2011.

Odile Roussel, qui vient par ailleurs d’être titularisée dans le corps des ministres plénipotentiaires, a été l’ambassadrice, représentante permanente de la France auprès de l’Organisation maritime internationale (OMI) de 2009 à 2013.

Cette agrégée de lettres classiques a débuté sa carrière dans l’enseignement avant d’intégrer la haute fonction publique. Professeure de lettres classiques à Meaux et à Chelles (1981-1983), à Casablanca, au Maroc, en 1983, puis à Verneuil-sur-Avre et à Vernon en 1986, Odile Roussel réussit ensuite le concours de l’ENA et rejoint le ministère des Affaires étrangères à l’issue de sa scolarité au sein de la promotion Jean Monnet.

D’abord affectée à la cellule “Environnement” à la direction des affaires économiques et financières, elle est ensuite appelée comme conseillère technique chargée des relations internationales au cabinet de la ministre de l’Environnement Corinne Lepage dans le gouvernement Juppé en 1995. Première secrétaire à la représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne en 1997, elle devient ensuite consule générale adjointe à Jérusalem en 2001.

De retour dans les services du Quai d’Orsay en France, Odile Roussel pilote successivement la sous-direction d’Amérique du Nord (2003-2005), la sous-direction de l’environnement (2005-2009), puis brièvement, en 2009, la sous-direction de la gestion des ressources naturelles.