Quantcast

Nomination d’une déléguée interministérielle à la stratégie nationale pour l’autisme

27 avr. 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

Linkedin


Dans la foulée du décret, publié au Journal officiel du 26 avril, instituant la fonction de délégué interministériel à la stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neurodéveloppement, Claire Compagnon, inspectrice générale des affaires sociales, vient d’être nommée – en Conseil des ministres – à ce poste.

S’inscrivant dans le cadre d’une stratégie nationale pour l’autisme sur cinq ans, annoncée en avril dernier par le Premier ministre, Édouard Philippe, cette nomination doit notamment permettre à la France de rattraper son retard en matière de détection et d’accompagnement de ce trouble du développement humain qui peut se caractériser, notamment, par des difficultés en termes d’apprentissage social et de communication.

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, la nouvelle déléguée interministérielle, placée sous l’autorité du secrétariat d’État chargé des Personnes handicapées, sera notamment chargée de veiller à la prise en compte de cette stratégie dans les politiques ministérielles, de “garantir le recours régulier à l’expertise et l’expérience des usagers, des professionnels et des scientifiques”, et de “coordonner” le déploiement et la communication de cette stratégie.

Elle devra également “proposer les évolutions nécessaires pour la mise en œuvre opérationnelle de la stratégie nationale”. Claire Compagnon sera accompagnée dans sa mission d’un “conseil national des troubles du spectre autistique et des troubles du neurodéveloppement”, composé de représentants d’associations d’usagers, de familles, de professionnels, de représentants de l’État et des collectivités, de scientifiques et de personnalités qualifiées, avec une “mission d’étude et d’expertise”.

Présidente de l’Oniam depuis 2015

Née en 1959, Claire Compagnon est inspectrice générale des affaires sociales depuis 2015. Également présidente de l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux, des affections iatrogènes et des infections nosocomiales (Oniam) depuis la même année, elle est notamment titulaire de deux DESS, un en droit de la santé et un en droit de la propriété industrielle (droit pharmaceutique).

Plus tôt dans sa carrière, Claire Compagnon a également, et entre autres, été directrice générale adjointe d’Aides Fédération nationale – une association luttant notamment contre le VIH – entre 1994 et 1997 et directrice du développement de la Ligue nationale contre le cancer (1997-2005).

Cette ancienne représentante des usagers à l’hôpital européen Georges-Pompidou (1997-2015), qui a aussi exercé dans le conseil en politiques de santé entre 2006 et 2015, avait en outre été, sur la période 2013-2014, chargée, par la ministre de la Santé de l’époque, Marisol Touraine, d’une mission sur la représentation des usagers en établissement de santé.