Quantcast

Une nouvelle fonction pour Marc Olivier Baruch

27 avr. 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

EHESS


Directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) depuis 2013 et vice-président du comité pour l’histoire préfectorale depuis 2015, Marc Olivier Baruch vient d’être nommé secrétaire général du collège de déontologie du ministère de la Culture, une nouvelle instance présidée par Alain Ménéménis [lire notre article sur le sujet].

Dans le cadre de la loi du 20 avril 2016 relative à la déontologie des fonctionnaires, le haut fonctionnaire était chargé, depuis juin dernier, de la préfiguration de la fonction de référent-déontologue.

Rappelons que cette loi modifie l’article 28 bis de la loi de 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires. Selon les dispositions du texte, “tout fonctionnaire a le droit de consulter un référent déontologue, chargé de lui apporter tout conseil utile au respect des obligations et des principes déontologiques mentionnés”, dans le statut général des fonctionnaires.

Cet administrateur civil hors classe de 61 ans, docteur en histoire, polytechnicien et énarque (promotion Droits de l’Homme, 1981), avait été affecté au ministère de l’Éducation nationale à ses débuts, où il occupait les fonctions de chef de bureau, puis de chargé de mission à la direction des bibliothèques (1981-1985).

Rejoignant le ministère de la Culture en 1985, Marc Olivier Baruch y avait d’abord été chef de la division “Exportation, édition et diffusion du livre”, puis chef du département du livre à partir de 1987. Un an plus tard, il avait rejoint le cabinet de Tony Dreyfus, alors secrétaire d’État auprès du Premier ministre, comme conseiller technique (1988-1990).

De retour au ministère de la Culture, comme sous-directeur de l’administration et de l’action culturelle (1990-1991), puis comme chargé de mission au service du personnel et des affaires sociales à la direction de l’administration générale (1992-1995), il avait pris, au sein de cette même direction, la tête du secrétariat général du comité ministériel (1995-1997).

Marc Olivier Baruch est alors devenu, en 1997, chercheur en histoire contemporaine au CNRS et a été élu directeur d’études de l’EHESS en 2003.