Quantcast

Une nouvelle présidente à la tête du Conseil national pour l’accès aux origines personnelles

27 avr. 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

HM


Le Conseil national pour l’accès aux origines personnelles change de présidence. En remplacement d’André Nutte, en fonction depuis 2009 et qui, après 3 mandats, ne pouvait pas être renouvelé, c’est l’inspectrice générale des affaires sociales honoraire Huguette Mauss qui a été désignée pour lui succéder.

Installé en 2009 et placé auprès du ministre chargé des Affaires sociales, ce conseil de 17 membres avait été créé par Nadine Morano, alors secrétaire d’État à la Famille. Il est chargé de l’accès aux origines personnelles, et notamment d’assurer l’accueil des personnes à la recherche de leurs origines et des femmes, ayant accouché sous X, souhaitant lever le secret sur leur identité.

Titulaire d’une maîtrise de sciences économiques et diplômée de l’École des hautes études en santé publique (EHESP), Huguette Mauss, 66 ans, était inspectrice générale à l’inspection générale des Affaires sociales (Igas) depuis 2013 et jusqu’en janvier dernier.

Plus tôt dans son parcours, cette inspectrice, puis directrice adjointe à la direction régionale des affaires sanitaires et sociales (Drass) de Lorraine, de 1978 à 1996, avait rejoint l’agence régionale de l’hospitalisation d’Alsace, où elle occupait des fonctions de directrices adjointe (1996-1999). Devenue ensuite directrice départementale des affaires sanitaires et sociales des Vosges, de 1999 à 2001, elle avait rejoint l’administration centrale du ministère de la Santé, comme adjointe au sous-directeur chargé de l’organisation du système de soins à la direction générale de l’offre de soins de 2001 à 2003.

Inspectrice à l’Igas une première fois, de 2003 à 2009, Huguette Mauss était ensuite partie diriger le Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (Fiva) pendant quatre ans.