Quantcast

Laura Flessel réorganise son cabinet

3 mai 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 03
    MIN
  • 0


Léger remaniement au sein du cabinet de la ministre des Sports, Laura Flessel. Dans un arrêté publié au Journal officiel ce 3 mai, plusieurs collaborateurs de l’ancienne escrimeuse viennent en effet de voir leurs fonctions évoluer, dans une “volonté de certains d’entre eux de redéfinir les contours de leur poste”, indique-t-on en interne.

Ainsi, Guillaume Macher (cf. photo), chef de cabinet depuis mai 2017, se voit en outre attribuer les fonctions de conseiller politique auprès de la ministre. Âgé de 36 ans et titulaire d’une thèse de sociologie, ce dernier avait notamment été, avant son arrivée au côté de Laura Flessel, conseiller de Patrick Kanner au ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, entre 2014 et mai dernier. Il avait par ailleurs également conseillé Marie-Arlette Carlotti au ministère délégué chargé des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, sur la période 2013-2014.

Jusque-là conseillère “presse”, depuis mai 2017 également, Mélanie Branco, quant à elle, récupère les fonctions de conseillère en charge du développement de la pratique sportive. Âgée de 29 ans cette diplômée de l’IEP de Toulouse a notamment été, avant son arrivée au cabinet de Laura Flessel, attachée de presse et conseillère presse auprès de Najat Vallaud-Belkacem et de Patrick Kanner, respectivement au ministère des Droits des femmes et à celui de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, entre 2013 et mai 2017.

Les sujets “presse”, pour leur part, seront désormais traités par Arnaud Ngatcha, déjà conseiller “communication, stratégie, partenariats et lutte contre les discriminations” depuis juin dernier, et qui voit donc l’intitulé de son poste uniquement modifié par le remplacement du sujet “stratégie” par celui des “médias”. Diplômé en droit et de l’Institut pratique de journalisme (IPJ), cet ancien journaliste de 46 ans, passé, à ses débuts, par des rédactions telles que Le Figaro ou France 2, était notamment directeur des études de la diversité de France Télévisions depuis 2016, avant sa nomination au ministère des Sports.

Amaury Bodin, jusqu’ici conseiller chargé de la candidature olympique et paralympique, des grands événements et des grands équipements, voit l’intitulé de sa mission évoluer en conseiller en charge des jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 et des grands événements sportifs internationaux. Titulaire d’un master “Affaires publiques” de l’IEP de Paris, cet ancien conseiller de Thierry Braillard au secrétariat d’État chargé des Sports, entre mars et mai 2017, avait en outre, et entre autres, été chargé d’une mission de réflexion sur les statuts des sportifs, au ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, de 2014 à 2015.

Stéphanie Maringe, conseillère parlementaire, en charge des discours, perd sa casquette de “plume” mais se voit désormais chargée du numérique. Titulaire de deux maîtrises, une en histoire de l’art et une autre en sciences politiques, elle a été assistante parlementaire à l’Assemblée nationale et au Sénat de 2006 à 2015, ainsi que cheffe de cabinet de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire (LR) de Puteaux (Hauts-de-Seine), début 2017.

Enfin, Bruno Gares, conseiller en charge du développement de la pratique sportive, de la formation et des établissements, se voit nommé conseiller en charge de la formation, des établissements et du suivi socio-professionnel des athlètes. Né en 1965, il a notamment été armurier de l’équipe de France d’escrime de 2000 à 2017.