Quantcast

Une ex-conseillère de Valérie Pécresse va coordonner les contrats de transition écologique

14 mai 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

Linkedin


En remplacement de Pascal Berteaud, nommé directeur général du Cerema [lire notre article sur le sujet], le poste de coordonnateur national des contrats de transition écologique au ministère de la Transition écologique et solidaire a été confié à Coralie Noel.

Rappelons que les contrats de transition écologique sont un outil lancé récemment par le gouvernement, visant à associer les collectivités locales et les entreprises d’un même territoire pour “engager une conversion du tissu économique local autour de projets durables et concrets”, avait expliqué le secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu, en janvier dernier. Ils doivent faire l'objet d'une expérimentation, cette année, dans une quinzaine de territoires.

En poste à compter de ce 9 mai, la nouvelle coordinatrice nationale sera donc chargée du déploiement de ces contrats au sein des territoires de démonstration, indique le ministère dans un communiqué.

Ingénieure agronome et ingénieure en chef des Ponts, des eaux et des forêts, Coralie Noel, 41 ans, était, depuis 2016, conseillère chargée de l’environnement et de l’aménagement, de l’agriculture et de la ruralité au cabinet de la présidente LR de la région Île-de-France, Valérie Pécresse.

Titulaire d’un DEA en droit de l’environnement et de l’urbanisme, elle avait débuté sa carrière en tant que chargée de la politique de l’eau au ministère de l’Écologie (2000-2003). Devenue conseillère à la préfecture de l'ancienne région Picardie entre 2003 et 2005, elle avait ensuite été conseillère chargée des risques environnementaux et professionnels au cabinet de Gérard Larcher au ministère délégué à l’Emploi, au Travail et à l’Insertion professionnelle des jeunes, sur la période 2005-2007.

Nommée dans la foulée directrice générale adjointe de l’Office international de l’eau, Coralie Noel avait par la suite rejoint le ministère des Outre-mer, en 2010, en tant que cheffe du département de l’écologie, du logement, du développement et de l’aménagement durables.

À ce dernier poste jusqu'en 2012, elle avait ensuite pris les fonctions de sous-directrice de la biomasse et de l’environnement au ministère de l’Agriculture, avant de travailler comme conseillère diplomatique auprès de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) entre 2015 et 2016.