Quantcast

Hélène Geronimi retourne dans la préfectorale

14 mai 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

Préfecture de Saône-et-Loire


Hélène Geronimi reprend du service dans le corps préfectoral. Cette sous-préfète de 53 ans, jusque-là directrice adjointe au centre hospitalier des Vals d’Ardèche, à Privas, vient en effet d’être nommée sous-préfète de Charolles, en Saône-et-Loire. Une fonction précédemment occupée par Philippe Saffrey, mais restée vacante pendant plusieurs mois, à la suite du départ de ce dernier à la retraite, en octobre 2017.  

Diplômée de l’institut régional d’administration (IRA) de Bastia et titulaire d’une maîtrise de droit public, Hélène Geronimi avait déjà exercé les fonctions de sous-préfète à deux reprises, à savoir à Issoire, dans le Puy-de-Dôme, entre 2012 et 2014, et dans la commune d’Apt, dans le Vaucluse, sur la période 2014-2016.

Justifiant de multiples autres expériences en préfectorale, la nouvelle sous-préfète a par exemple débuté sa carrière à la préfecture de l’Indre, entre 1993 et 1997, d’abord en tant qu’adjointe au chef du bureau des politiques sociales, puis comme cheffe de projet. 

Chargée de mission, puis cheffe de cabinet à la préfecture de Saint-Pierre-et-Miquelon entre 2000 et 2004, elle avait également rejoint, notamment, la préfecture d’Île-de-France pendant deux ans, à un poste de cheffe de bureau, sur la période 2005-2007.

Hélène Geronimi a en outre, et entre autres, occupé deux postes de directrice de cabinet de préfets entre 2007 et 2012. D’abord en Ardèche (aux côtés de Claude Valleix, puis d’Amaury de Saint-Quentin) jusqu’en 2010, et ensuite en Dordogne (pour Béatrice Abollivier, puis Jacques Billant) jusqu’en 2012.