Quantcast

Nouveaux ministères, nouveaux périmètres

16 mai 2012, PAR Xavier Sidaner
  • 03
    MIN
  • 0

Famille, Anciens Combattants, mais aussi Fonction publique, qui a les honneurs de retrouver un ministre de plein exercice en la personne de François Sauvadet : de nouveaux ministères ou secrétariats d'État apparaissent dans le gouvernement Fillon.

Ministère de l’Économie, des Finances et du Commerce extérieur
Bercy retrouve ses couleurs d’origine puisqu’il englobe désormais l’Économie et les Finances ainsi que le Budget, qui relevait d’un ministère à part entière depuis 2007 et qui désormais sera sous la coupe d’un ministère délégué. Le nouveau “super-Bercy” aura la haute main sur la politique économique, les entreprises, la législation fiscale, la finance internationale et devra dans le même temps surveiller la bonne tenue des comptes publics et lutter contre les déficits.

Ministère du redressement productif
Technicolor, Arcelor Mittal, Petroplus : les dossiers chauds dans l’industrie ne manquent pas. Ils échoient désormais au tout nouveau ministère du Redressement productif, l’un des ministères annoncés par François Hollande pour stopper l’hémorragie des emplois industriels et fixer un cap pour l’avenir. Ministère à part entière, qui devait s’appeler ministère de l’Industrie et de la Production, il se voit agrégé deux ministères délégués : celui en charge des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique, et celui en charge de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme.

Le gros ministère de l’Emploi, du Travail et de la Santé coupé en deux
Les Affaires sociales renaissent et se voient rattacher la Santé. Ce ministère dirigé par Marisol Touraine comptera aussi la Famille et sera indépendant de celui du Travail et de l’Emploi, qui revient à Michel Sapin. Ce proche du Président un temps pressenti pour Bercy hérite aussi du Dialogue social et de la Formation professionnelle.

Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
L’un des plus vastes ministères du précédent gouvernement, monté en 2007 pour mettre en musique le Grenelle de l’environnement, retrouve dans son giron le pôle “Énergie” qui lui avait échappé pour être un temps rattaché à Bercy. La thématique “Transports” agrémentée de l’Économie maritime lui est logiquement rattachée via un ministère dédié. En revanche, le Logement échappe à ce ministère à géométrie très variable.

Ministère de l’Égalité territoriale et du Logement
Promis pendant la campagne par François Hollande, le ministère de l’Égalité territoriale est l’une des grandes nouveautés de ce nouveau gouvernement. Politique de la ville et nouveau programme de rénovation urbaine figureront sur le bureau de la ministre, Cécile Duflot. Elle pourrait avoir la tutelle sur l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru).

Ministère de la réforme de l’État, de la Décentralisation, et de la Fonction publique
Ce ministère à part entière aura la haute main sur la fonction publique, qui était jusqu’alors dépendante de Bercy et du ministère du Budget. La réforme de l’État garde un ministère dédié. Mais alors que la fin de la RGPP est annoncée, quel virage prendra cette réforme de l’État ? Quant à l’acte III de la décentralisation, reste à savoir si le ministère de l’Égalité des territoires sera associé à son élaboration. Ce sont là deux grandes inconnues.

Ministère des Affaires étrangères et européennes
Le couple Affaires étrangères-Affaires européennes reste de rigueur au Quai d’Orsay. La diplomatie se voit rattacher un maroquin dédié spécifiquement au Développement qui remplace la Coopération. Un changement lourd de symboles.

Ministère du Droit des femmes
Ce ministère se cantonne, du moins dans son intitulé, aux Droits des femmes, alors que François Hollande avait annoncé durant la campagne un ministère du Droit des femmes et de l’Égalité des chances. Au menu : parité, lutte contre la précarité et le sexisme ou encore égalité salariale.

Ministère de l’Intérieur
La sécurité, rien que la sécurité. Alors que le ministère de l’Intérieur s’est longtemps occupé des territoires et des collectivités territoriales, et bien sûr de la décentralisation, la Place Beauvau n’est plus qu’un ministère dédié à 100 % à la sécurité des biens et des personnes, et à la gestion du corps des fonctionnaires de police et des militaires de la gendarmerie. À noter : l’absence de l’immigration dans l’intitulé du ministère, mais cette thématique devrait rester sous la tutelle de l’Intérieur.

Xavier Sidaner