Quantcast

Frédéric Renaudeau confirmé à la tête d’une nouvelle direction de la défense

13 janv. 2016, PAR Wassinia Zirar
  • 02
    MIN
  • 0


Directeur de projet (groupe III), chargé de diriger et constituer la structure de préfiguration de la future direction de la protection des installations, moyens et activités de la défense (DPID), placé auprès du secrétaire général pour l’administration (SGA) du ministère de la Défense depuis janvier 2015, le contre-amiral Frédéric Renaudeau a été nommé chef de service, directeur de cette nouvelle direction.

Cette direction d’administration placée sous l’autorité du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est chargée d’élaborer et de coordonner la politique de protection qui couvre les actes malveillants ou hostiles, les atteintes au secret de la défense nationale et la cybermenace, que ce soit en temps de paix, de crise, de conflit armé ou de guerre.

Frédéric Renaudeau occupe également la fonction de haut fonctionnaire adjoint auprès du haut fonctionnaire correspondant de défense et de sécurité (HFDS) du ministère de la Défense, depuis janvier 2015. Auparavant, cet ancien élève de l’École navale a servi sur bâtiments de surface en qualité de chef du service “Missiles artillerie” de l’aviso Commandant L’Herminier, puis de commandant en second du bâtiment hydrographique La Pérouse (1987-1990).

De 1991 à 1993, Frédéric Renaudeau est affecté sur le sous-marin La Praya comme chef du service “Lutte sous la mer”, puis officier en troisième chargé des opérations. Il rejoint le SNLE L’Indomptable en 1993, à bord duquel il effectue 4 patrouilles opérationnelles. Il prend ensuite le commandement, en 1995, du groupe des bâtiments-écoles et du bâtiment-école Léopard, puis celui du SNA Émeraude en 1999.

Frédéric Renaudeau rejoint le centre de planification et de conduite des opérations de l’état-major des armées de 2002 à 2004, comme officier traitant chargé des aspects politico-militaires des engagements de l’Union européenne et de l’Otan dans les Balkans. De 2004 à 2005, il est chef de la division “Plans/doctrine/relations internationales” de l’état-major des forces sous-marines et il prend le commandement du SNLE Le Triomphant à l’été 2006.

De 2010 à 2011, Frédéric Renaudeau est auditeur de la 60e session du Centre des hautes études militaires et de la 63e session de l’Institut des hautes études de la défense nationale. Jusqu’à l’été 2014, Frédéric Renaudeau est chef de projet “Manœuvre RH” du ministère de la Défense et adjoint de la sous-direction “Pilotage des ressources humaines civiles et miliaires” à la direction des ressources humaines du ministère de la Défense.