Quantcast

Un ex-enfant de troupe devient chef d’état-major général à Madagascar

11 mai 2016, PAR Acteurs Publics
  • 02
    MIN
  • 0

DR


Nommé ministre de la Défense, le général de corps d’armée Beny Xavier Rasolofonirina a cédé, le 26 avril, son poste de chef d’état-major général de l’armée malagasy (Cemgam) au général de brigade Lantoarinjaka Razafindrakoto (photo). C’est l’une des 5 premières décisions du nouveau gouvernement d’Olivier Mahafaly.

Le général Lantoarinjaka Razafindrakoto, ancien commandant des Forces de développement (Cofod) est le 19e Cemgam de l’armée malgache. Âgé de 54 ans, le général est un militaire doté d’une quarantaine d’années d’expérience. Entré à l’École des enfants de troupe (Semipi) de Fianarantsoa à 12 ans, il a suivi par la suite trois ans de formation d’officier à l’Académie militaire (Acmil) d’Antsirabe, avant d’être nommé sous-lieutenant en juin 1986.

Dans sa vie professionnelle, il a suivi des stages spécialisés à l’extérieur du pays, comme à l’infanterie de Montpellier (France), en 1988, et en Chine. À Madagascar, il a suivi en 2000 une formation de planificateur niveau IV à l’Institut malgache des techniques de planification (Imatep).

Après avoir exercé des fonctions d’encadrement à l’Acmil d’Antsirabe dans les années 1993-1998, Lantoarinjaka Razafindrakoto rejoint d’abord le régiment de la garde présidentielle (Regap) de 2000 à 2002 et l’état-major général de l’armée depuis 2004, dans les services organisationnels et des ressources humaines. Il prend pour la première fois un commandement en 2008, comme chef de corps de 1/RM1(région militaire d’Antananarivo) pour devenir en 2014 le commandant des forces de développement (Cofod).

Ayant reçu le grade de général de brigade le 1er mars 2014, cet ancien de la 15e promotion de l’Acmil est titulaire du commandeur de l’Ordre national et membre actif de l’Association des enfants de troupe (AET).