Quantcast

Emmanuel Macron débauche le patron de France Stratégie

11 janv. 2017, PAR Pierre Laberrondo
  • 02
    MIN
  • 0

Jean Pisani-Ferry, commissaire général de France Stratégie. - © Flickr - CC - Apuntes Internacionales

Le candidat à la présidentielle, leader d’En marche ! et ex-ministre de l’Économie vient de recruter Jean Pisani-Ferry, le commissaire général de France Stratégie, pour s’occuper de son projet.


Un recrutement aux allures de petite démonstration de force. À un peu plus de trois mois de l’élection présidentielle et alors que la pression monte à gauche du fait du score d’Emmanuel Macron dans les sondages et de l’affluence à ses meetings, le candidat d’En marche ! et ex-ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique vient de réaliser un coup en embauchant l’actuel commissaire général de France Stratégie, Jean Pisani-Ferry, pour coordonner son projet.

“L’ambition transformatrice que porte Emmanuel Macron m’apparaît à la hauteur des défis auxquels nous sommes confrontés, a expliqué, le 11 janvier, Jean Pisani-Ferry dans une tribune publiée sur Medium.com. Sur l’économie, la société ou l’Europe, je partage son analyse et l’orientation de son projet. Les Français sont fatigués des ajustements de paramètres auxquels se résument trop souvent les politiques publiques. Leur confiance s’est émoussée au fil de multiples réformes, sans cesse recommencées, dont ils ne perçoivent souvent ni le sens ni l’effet. Ils ne se reconnaissent plus dans la multiplicité de règles et de statuts qui les divisent au lieu de les réunir. Ils aspirent à la reconnaissance de leurs capacités et de leurs initiatives. Ils ont soif d’un débat politique qui dépasse les postures”, a poursuivi Jean Pisani-Ferry, qui a démissionné ce jour de son poste à France Stratégie.

En opérant ce recrutement, le candidat d’En marche ! attire à lui un intellectuel installé depuis quatre ans au cœur de Matignon et qui a ainsi pensé la société et l’économie françaises pour le compte de l’État. Le commissaire général a su aussi démontrer un certain savoir-faire en matière de communication.

Économiste proeuropéen

Economiste de formation, Jean Pisani-Ferry, 65 ans, ancien conseiller de Dominique Strauss-Kahn à Bercy, avait été prolongé pour un an à son poste en novembre dernier, au-delà de la limite d’âge, grâce à une disposition législative – votée en 2011 à l’initiative de Nicolas Sarkozy – qui permet au pouvoir politique de maintenir dans leurs fonctions quelques hauts fonctionnaires. Jean Pisani-Ferry avait été recruté en 2013 par l’équipe de Jean-Marc Ayrault pour donner une nouvelle impulsion à cet organisme de réflexion (l’ancien commissariat au Plan créé par Charles de Gaulle et qui a depuis changé de dénomination).

Cet économiste, ancien directeur du Centre d’études prospectives et d’informations internationales (Cepii), est par ailleurs très introduit dans les milieux européens. Il a notamment dirigé le think tank Bruegel. En ces premiers jours de janvier, Emmanuel Macron enregistre aussi le soutien de Pierre Henry, directeur général de France Terre d’asile, dont les combats résonnent fort à gauche. L’ex-correspondante aux États-Unis de la chaîne d’information en continu i>télé, Laurence Haïm, devrait, elle, rejoindre le porte-parolat du candidat, selon Le Monde.