Quantcast

L’Hadopi tient son nouveau secrétaire général

11 janv. 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 02
    MIN
  • 0


Membre de la mission “Écologie et développement durable” au Contrôle général économique et financier (CGEFI) depuis 2012, Jean-Michel Linois a été nommé secrétaire général de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi). Il succède à Pauline Blassel, qui assurait l’intérim à ce poste depuis le départ d’Éric Walter, survenu pendant l’été 2015.

Conseiller référent en développement des entreprises et directeur “Russie” (2011-2012) puis coordinateur “Russie et Turquie” à l’Agence de coopération technique internationale des ministères économiques et financiers (Adetef) de 2012 à 2014, Jean-Michel Linois était, avant cela, le représentant français pour les projets régionaux d’aménagement hydraulique de la mer Morte, au ministère de l’Écologie (2008-2010).

Énarque de la promotion Solidarité, Jean-Michel Linois, 60 ans, est également passé par plusieurs cabinets ministériels. Conseiller au cabinet de Jean-Paul Delevoye, ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’État et de l’Aménagement du territoire, entre 2002 et 2004, il avait ensuite été le directeur adjoint du cabinet de Claudie Haigneré, ministre déléguée aux Affaires européennes, en 2004-2005. Après cela, Jean-Michel Linois devient le conseiller diplomatique du ministre de la Santé, alors Xavier Bertrand (2005). Il rempile dans les mêmes fonctions, en 2007-2008, au cabinet de Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’État chargée de l’Écologie.

Auparavant, Jean-Michel Linois a débuté sa carrière comme adjoint au directeur des affaires commerciales de France Télécom, en 1984. Chef du département de l’organisation et des systèmes d’information au ministère de la Culture, entre 1987 et 1989, il avait ensuite exercé en tant que directeur financier d’Intelsat à Washington (États-Unis), jusqu’en 1992.

Sous-directeur aux risques spatiaux à la division aéronautique et spatiale de la société Le Blanc de Nicolay Réassurance en 1992-1993, puis chef du service des affaires internationales à la direction générale des postes et télécommunications du ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Espace pendant quatre ans (1993-1997), cet inspecteur général des postes et télécommunications devient ensuite chef de service, chargé de mission auprès du directeur des postes et télécommunications au secrétariat d’État à l’Industrie, en 1997-1998.

Conseiller économique pour les politiques d’appui au développement économique régional à la délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale (Datar) entre 1998 et 2002, Jean-Michel Linois a aussi exercé en tant que responsable adjoint auprès de François d’Aubert, ambassadeur, haut représentant pour la réalisation en France du projet Iter (International Thermonuclear Experimental Reactor) en 2006-2007, entre plusieurs expériences en cabinets ministériels.