Quantcast

Hélène Crocquevieille prend la tête d’un corps d’inspection à Bercy

3 févr. 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 02
    MIN
  • 0

Directrice générale des douanes et des droits indirects au ministère de l’Économie et des Finances depuis 2013, cette ancienne directrice des ressources humaines du ministère de l’Écologie va diriger un corps d’inspection.


Directrice générale des douanes et des droits indirects au ministère de l’Économie depuis 2013, Hélène Crocquevieille a été nommée cheffe du service du Contrôle général économique et financier (CGEFI). Elle succède à Isabelle Roux-Trescases, en poste depuis 2014 et qui a, elle, été désignée dans les fonctions de directrice départementale des finances publiques de la Haute-Vienne en décembre dernier.

À la direction générale des douanes et des droits indirects, Hélène Crocquevieille a été remplacée par Rodolphe Gintz, jusqu’alors conseiller “finances et comptes publics” de François Hollande à l’Élysée, avant sa nomination en Conseil des ministres, le 1er février.

DRH du ministère de l’Écologie en 2009

Directrice des ressources humaines au secrétariat général du ministère de l’Écologie entre 2009 et 2013, Hélène Crocquevieille, 50 ans, a été formée sur les bancs de l’École polytechnique, de l’École nationale de la statistique et de l’administration économique (Ensae) et de Sciences-Po Paris. Elle a débuté sa carrière comme adjointe au chef de la division des enquêtes de conjoncture du département de la conjoncture de la direction générale de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) en 1992, avant de mener presque toute sa carrière au sein de la direction du budget de Bercy.

Adjointe au chef du bureau “Recettes, exécution budgétaire et jeux” (1D) à la direction du budget entre 1995 et 1998, Hélène Crocquevieille devient ensuite cheffe du bureau “Vieillesse, régimes spéciaux, pensions de l’État et assimilés”, ou 6C (1998-2000), puis cheffe du bureau des recettes de l’exécution budgétaire, du suivi de l’Union économique et monétaire et des questions internationales (1 D), jusqu’en 2002.

Promue sous-directrice de l’action extérieure de l’État, de l’aide publique au développement, de l’agriculture, de l’écologie et du développement durable (7e sous-direction), toujours au sein de la direction du budget en 2003, elle pilote ensuite la sous-direction des transports et de la politique des territoires (4e sous-direction) entre 2006 et 2009.