Quantcast

Virginie Beaumeunier prend la tête d’un service de la DGFIP

2 mars 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 02
    MIN
  • 0

Après huit années passées à l’Autorité de la concurrence comme rapporteure générale, cette énarque retourne dans l’administration centrale de Bercy comme cheffe d’un service.


Rapporteure générale de l’Autorité de la concurrence depuis 2009, Virginie Beaumeunier a été nommée cheffe du service de la stratégie, du pilotage et du budget de la direction générale des finances publiques (DGFIP) à l’administration centrale du ministère de l’Économie. Elle succède à Alexandre Gardette, qui a occupé ces fonctions entre 2013 et 2016 et a été nommé directeur, chargé de la direction nationale des vérifications de situations fiscales à l’administration centrale de Bercy en décembre dernier.

Sous-directrice en charge de la sous-direction de la politique de la concurrence à la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes à l’administration centrale du ministère de l’Économie en 2008-2009, Virginie Beaumeunier était sous-directrice des services et des réseaux au sein de la même direction, entre 2006 et 2008.

Conseillère de Laurent Fabius à Bercy

Diplômée de Sciences-Po Paris et énarque (promotion Léon Gambetta, 1993), Virginie Beaumeunier a débuté sa carrière comme cheffe adjointe du bureau “Affaires sociales et santé” à la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, à Bercy (1993-1995), avant de prendre la chefferie du bureau “Politique générale de la consommation et de la vie associative des consommateurs” dans la même direction, de 1995 à 1997. Nommée rapporteure à la Cour des comptes en 1997, elle retourne ensuite à la direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes comme cheffe du bureau “Marchés publics et délégations de services publics”, en 1999-2000, puis elle intègre les cabinets ministériels.

Conseillère technique au cabinet du ministre de l’Économie Christian Sautter en février-mars 2000, Virginie Beaumeunier est maintenue dans ses fonctions par son successeur à la tête du ministère de Bercy, Laurent Fabius, de 2000 à 2002. Après cela, elle devient responsable du projet “cadres supérieurs” à la direction du personnel et de la modernisation du ministère de l’Économie (2002-2003), puis elle prend les fonctions de directrice de projet auprès du secrétaire général du ministère de l’Économie, chargée de tous les projets de réforme concernant l’administration centrale, en 2003-2004.

L’année suivante, toujours dans l’administration centrale du ministère de l’Économie, Virginie Beaumeunier est directrice de projet auprès du directeur général de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (2005-2006).