Quantcast

Carole Champalaune retourne à la Cour de cassation

20 mars 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 02
    MIN
  • 0

Cette magistrate qui vient de quitter ses fonctions de directrice des affaires civiles et du sceau avait déjà officié pendant huit ans au sein de la haute juridiction.


Directrice des affaires civiles et du sceau à l’administration centrale du ministère de la Justice depuis 2013 et jusqu’au 1er mars dernier, Carole Champalaune, magistrate du premier grade placée en position de service détaché, a été nommée conseillère à la Cour de cassation. Elle a été remplacée par Thomas Andrieu, directeur de cabinet de Jean-Jacques Urvoas, à la tête de la direction des affaires civiles et du sceau du ministère de la place Vendôme, lors du Conseil des ministres du 1er mars dernier.

Diplômée de Sciences-Po Paris, licenciée en droit et ancienne élève de l’École nationale de la magistrature, Carole Champalaune a commencé sa carrière en qualité de juge d’instance à Senlis (1988-1989). Substitute à l’administration centrale du ministère de la Justice entre 1990 et 1994, elle a été rapporteure au Conseil de la concurrence, auquel l’Autorité de la concurrence a succédé, de 1994 à 1999. Conseillère référendaire à la Cour de cassation, elle a suivi le contentieux de la concurrence de 1999 à 2004 au sein de la chambre commerciale, financière et économique, avant d’être chargée de mission au cabinet du Premier président de la Cour de cassation entre 2004 et 2007.

Première vice-présidente au tribunal de grande instance de Strasbourg, chargée de la direction et de l’animation du service commercial, de 2007 à 2011, Carole Champalaune était rapporteure générale adjointe dans les services d’instruction de l’Autorité de la concurrence, cheffe du service “concurrence 4”, jusqu’en 2013.