Quantcast

Richard Ferrand a constitué son premier cercle

19 mai 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 03
    MIN
  • 0


Le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, a désigné une partie de son cabinet : sa garde rapprochée. Ainsi le préfet Jean-Benoît Albertini va-t-il être nommé directeur de cabinet. Amaury Dumay devient, lui, son chef de cabinet et Nicolas Larmagnac est désigné conseiller spécial du ministre.

Pour rappel, Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des Territoires, récupère dans son giron les portefeuilles des Collectivités territoriales, de la Politique de la ville et du Logement.

Préfet de la Vendée depuis 2013, Jean-Benoît Albertini (photo) devrait être nommé directeur de cabinet. Secrétaire général adjoint, directeur de la modernisation et de l’action territoriale du ministère de l’Intérieur entre 2010 et 2013, il était avant cela préfet du Territoire-de-Belfort (2009-2010). Il avait été titularisé préfet en avril 2010.

Docteur en droit, diplômé de Sciences-Po Paris, Jean-Benoît Albertini, 54 ans, a rejoint le ministère de l’Intérieur en 1989, à sa sortie de l’ENA (promotion Liberté, Égalité, Fraternité). Secrétaire général de la préfecture des Hautes-Pyrénées de 1992 à 1994, il a ensuite été directeur de l’administration et des finances au service de coopération technique internationale de police. Secrétaire général de l’ENA de 1996 à 1998, il officie comme secrétaire général pour les affaires régionales en Midi-Pyrénées jusqu’en 2002.

À cette date, Jean-Benoît Albertini intègre les cabinets ministériels. D’abord conseiller technique, chargé de l’aménagement du territoire et des collectivités locales de Jean-Pierre Raffarin à Matignon, de 2002 à 2004, il devient ensuite directeur du cabinet de Frédéric de Saint-Sernin au secrétariat d’État à l’Aménagement du territoire en 2004-2005. Entre 2005 et 2008, Jean-Benoît Albertini exerçait en tant que directeur, chargé de la coordination et de l’action interministérielle, adjoint au délégué interministériel à l’aménagement et à la compétitivité des territoires (Diact).

Diplômé de l’École de formation des barreaux de Paris en 2016, Amaury Dumay a, lui, été nommé chef de cabinet de Richard Ferrand. Amaury Dumay connaît déjà bien le ministre, puisqu’il a été son collaborateur parlementaire à l’Assemblée nationale lorsque Richard Ferrand était député socialiste du Finistère, entre 2012 et 2016.

Enfin, le conseiller chargé des relations institutionnelles, puis des relations avec les élus au cabinet du président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, depuis 2012, Nicolas Larmagnac, devient conseiller spécial de Richard Ferrand. Né en 1965, diplômé en sciences politiques et sociologie, Nicolas Larmagnac a d’abord été assistant parlementaire du sénateur des Côtes-d’Armor Claude Saunier (1992-1997).

Responsable du département des relations associatives de l’association de consommateurs UFC-Que choisir ? entre 1997 et 2001, il a ensuite exercé comme directeur du service “Développement et communication” de cette association jusqu’en 2004. Directeur de cabinet du président du conseil général de Puy-de-Dôme Jean-Yves Gouttebel pendant quatre ans (2004-2008), Nicolas Larmagnac avait ensuite officié comme directeur adjoint (2008-2009), puis directeur de cabinet du président de l’Assemblée des départements de France (ADF), alors Claudy Lebreton, jusqu’en 2012.