Quantcast

Quel bilan et quelles perspectives pour le service civique ?

9 juin 2017, PAR Bastien Scordia
  • 02
    MIN
  • 0

Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a mis en ligne une étude consacrée au bilan et aux perspectives d'évolution du service civique. Créé en 2010, celui-ci permet à toute personne volontaire âgée de 16 à 25 ans de s'engager en faveur d'un projet collectif en effectuant une mission d'intérêt général de 6 à 12 mois auprès d'une personne morale. 

Depuis son instauration, 200 000 volontaires se sont engagés. Un bilan "globalement positif" affirme le Cese qui "ne doit, cependant, pas masquer un ensemble de risques dont il conviendra d'améliorer la maîtrise". Selon l'étude, l'annonce faite par l'ancien président de la République, François Hollande, d'universalisation du dispositif et d'un objectif de 350 000 volontaires d'ici 2018 pourrait "amplifier certains risques antérieurs à la généralisation (substitution à l'emploi, disponibilité des financements publics, ...)" et "générer de nouveaux risques liés à ce changement d'échelle (pilotage par le chiffre, ...)". 

Pour y remédier, le Conseil économique, social et environnemental préconise ainsi de rénover la gouvernance du service civique, d'assurer dans une approche systémique des moyens financiers à la hauteur de la montée en charge, d'améliorer la définition des missions ou encore de garantir l'accessibilité du dispositif via une meilleure information, un plus grand nombre de missions et des conditions de vie améliorées pour les volontaires. 

L'étude du Cese