Quantcast

L’agenda politique du week-end et d’APTV

16 juin 2017, PAR Acteurs Publics
  • 06
    MIN
  • 0

L'agenda politique du week-end
Samedi 17 juin 
Second tour des élections législatives en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, en Polynésie française, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, à Saint-Pierre-et-Miquelon ainsi que dans les ambassades et postes consulaires d'Amérique. 

Dimanche 18 juin 
Second tour des élections législatives en métropole, à La Réunion, en Nouvelle-Calédonie et à Wallis-et-Futuna (les bureaux de vote ferment à 18 heures sauf dans certaines grandes villes où des dérogations permettent l'ouverture des bureaux de vote jusqu'à 20 heures) – Le président de la République, Emmanuel Macron, se rend au Touquet pour voter.

Lundi 19 juin 
À l'Assemblée nationale, début des “Journées d'accueil” des députés élus lors des élections législatives – Au Royaume-Uni, cérémonie d'ouverture de la session parlementaire avec notamment un discours de la reine Elizabeth II, qui doit lire le programme du nouveau gouvernement issu des élections – Début des négociations officielles entre Londres et l'Union européenne sur le Brexit – Conseils “Environnement” et “Affaires étrangères” de l'Union européenne. 


Sur Acteurs publics TV samedi et dimanche
La France des pouvoirs, la fin du feuilleton à la préfecture d’Île-de-France
. Au menu de La France des pouvoirs cette semaine : la fin du feuilleton autour de la nomination du préfet de la région Île-de-France, le retour chez EDF de l'ancien directeur de cabinet de Jean-Yves Le Drian au ministère de la Défense et les premières nominations de directeurs d'administration centrale… Une émission enregistrée le 15 juin et animée par Bruno Botella, directeur de la rédaction d'Acteurs publics, et Pierre Laberrondo, rédacteur en chef adjoint.

Numérique, Emmanuel Macron : “Nous devons construire un État plate-forme”. À l’occasion de son intervention au salon Vivatech, jeudi 15 juin, Emmanuel Macron a défini la feuille de route numérique de l’État. “Nous devons construire un État plate-forme, a-t-il notamment déclaré, qui facilitera, accompagnera, transformera nombre de ses procédures en solutions, en applications, un État qui doit avoir l’ambition, d’ici à 2022, de numériser l’ensemble des procédures qui sont les siennes. Je sais bien que cela sera dur, mais c’est indispensable.”

Talents publics : les conseils des femmes de l’ENA. Les réseaux et les communautés professionnelles sont un véritable levier de transformation car ils permettent de “sortir des beaux discours” sur l’égalité entre les femmes et les hommes, relèvent les 3 intervenantes de ce Talents publics spécial organisé dans les locaux de l’Association des anciens élèves de l’ENA. Les réseaux, constatent ces 3 anciennes élèves de l’ENA, permettent de “stimuler l’ambition” et de travailler sur le leadership. Elles appellent par ailleurs les administrations publiques à repenser les parcours professionnels dans le secteur public. La loi Sauvadet de 2012 sur les quotas, relèvent-elles, a été “décisive” pour les femmes sur les postes de cadres dirigeantes de l’État. Avec la participation de : Véronique Peaucelle-Delelis, directrice du centre de formation au management du ministère de la Défense, promotion Fernand Braudel de l’ENA (1987), cofondatrice de l’association Avec les femmes de la Défense ; Nathalie Green, cheffe du bureau de l’encadrement supérieur et des politiques d’encadrement à la DGAFP, promotion Jean Zay de l’ENA (2013) ; Anastasia Iline, auditrice à la troisième chambre de la Cour des comptes, promotion Winston Churchill de l’ENA (2015).

Cour des comptes, Didier Migaud : “La gestion 2016 des dépenses publiques s’éloigne toujours plus des principes de la Lolf”. Mieux définir les politiques publiques, responsabiliser les décideurs et améliorer la mesure des résultats de la gestion publique : c’étaient les principes de la Lolf, la loi organique relative aux lois de finances. La gestion 2016 des comptes publics s’éloigne de ces objectifs et principes, a pointé le Premier président de la Cour des comptes – et l'un des “pères” de la Lolf –, Didier Migaud, devant la commission des finances du Sénat, lors de son audition sur les comptes et le budget de l’État en 2016.

Emission spéciale, emplois et économie circulaire : “Il faut un accompagnement social bienveillant !” L’accompagnement social et les politiques de formation seront essentiels au basculement vers l’économie circulaire, analysent en substance les intervenants de cette émission d’Acteurs publics TV, “Quel potentiels d’emplois pour l’économie circulaire” : Laurence Monnoyer-Smith, commissaire générale au Développement durable, Bruno Genty, conseiller au CESE, auteur du rapport sur l’emploi dans la transition écologique et ancien président de France Nature Environnement, et Cyril Cosme, directeur du bureau de l’organisation internationale du travail France. “Cette transition suppose une remise en question pour certains salariés, relève Laurence Monnoyer Smith, et cela peut être douloureux. Il faut un accompagnement bienveillant.” “La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences est décisive”, abonde Bruno Gentil. “Les référentiels de formation devront être revus”, estime pour sa part Cyril Cosme. Un échange organisé dans le cadre des émissions d’Acteurs publics TV sur “L’économie circulaire, un réservoir d’emplois verts”, réalisées le 2 juin au CESE à l’initiative d’Éco-Emballages et en partenariat avec Écofolio et Confrontations Europe.

Entretien, Édouard Simon : “L’investissement en capital humain, grand oublié du débat public”. Pour le chercheur et secrétaire du conseil d’administration du think tank Confrontations Europe, l’investissement en formation et en capital humain est “totalement absent du débat public” lorsque l’on aborde la problématique de l’économie circulaire. Édouard Simon déplore “un véritable trou noir sur cet enjeu”, alors que les besoins sont considérables. Une interview organisée dans le cadre de l'European Green Week, le rendez vous environnemental annuel de l'Union européenne, et de l’émission d’Acteurs publics TV sur le sujet enregistrée au CESE, à l’initiative d’Éco Emballages.

Réaction, Gérald Darmanin : “Des assises ou des états généraux pour moderniser la fonction publique”. “L’ensemble des ministres va travailler à la modernisation de la fonction publique”, a expliqué le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, mardi 30 mai, à l’issue d’une série de rencontres avec les organisations syndicales. Des assises ou des états généraux devraient être organisés prochainement, a t il ajouté, pour réfléchir aux missions et à l’organisation de la fonction publique.

Emission spéciale, l'éclairage de France Stratégie sur le coût des discriminations. Très largement repris par l’ensemble des médias, le récent rapport de France Stratégie, qui chiffre à 150 milliards d’euros le coût des discriminations place les pouvoirs publics comme les décideurs privés devant leurs responsabilités. Un rapport qui devrait contribuer à une prise de conscience, jugent dans cette émission Jean Christophe Sciberras, président du groupe de dialogue sur les discriminations ; Estelle Barthélémy, directrice adjointe du cabinet de recrutement Mozaïk RH ; et Hélène Garner, directrice du département Travail, Emploi et Compétences à France Stratégie. Un rapport présenté par Clément Dherbécourt, coauteur de l’étude. Une émission proposée par Acteurs Publics et France Stratégie. + D'infos : http://ow.ly/rSM4305gsWk