Quantcast

Nomination d’une directrice de projet “transformation numérique” au ministère des Armées

19 juin 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 02
    MIN
  • 0

Cheffe de mission “simplification des systèmes d’information d’administration et de gestion” au ministère de la Défense depuis 2014, Laure Dassonville, ingénieure en chef des Ponts, des eaux et des forêts, a été nommée directrice de projet “transformation numérique pour l’administration” (groupe III), placée auprès du directeur, adjoint modernisation du secrétaire général pour l’administration du ministère des Armées.

Elle a notamment pour mission de mettre en place et piloter le projet d’ensemble de déploiement du volet numérique de l’administration, dans le cadre de la feuille de route 2016-2018 de transformation du secrétariat général pour l’administration, en s’appuyant notamment sur la délégation aux systèmes d’information d’administration et de gestion, et d’accompagner les directions, services et organismes de l’administration du ministère des Armées dans la mise en œuvre de ce projet.

Ancienne élève de l’École nationale supérieure des arts et métiers et de l’École nationale des sciences géographiques, Laure Dassonville a débuté sa carrière comme ingénieure “systèmes d’information géographique” à l’Institut national géographique (IGN) de 1987 à 1990, avant de devenir cheffe de projet “Bases de données routières” (1991-1994), puis chargée de mission “Qualité”, toujours à l’IGN, jusqu’en 1997. Promue cheffe de la mission “Qualité” à l’IGN (1997-2003), elle passe ensuite cheffe du service des ventes grand public à l’IGN pendant deux ans (2001-2003), puis elle devient chargée de mission “E-administration et partenariats collectivités” à l’IGN en 2004.

À cette date, Laure Dassonville quitte l’IGN pour la mairie de Paris où elle est nommée directrice du projet “Système d’information, permis de construire et droits de voirie” jusqu’en 2007, puis elle rejoint l’administration du ministère de la Défense comme cheffe du département et responsable “métier environnement géophysique” entre 2007 et 2010.

Toujours au ministère de la Défense, Laure Dassonville exerce ensuite en tant que responsable du segment d’ingénierie des systèmes d’information du ministère, en 2010-2011, puis elle devient la responsable de l’unité d’ingénierie ASC – ingénieurs et agents civils sur contrat de niveau 1 – du ministère de la Défense, jusqu’en 2014.