Quantcast

L’agenda politique et l’agenda d’Acteurs publics TV du 18 juillet

17 juil. 2017, PAR Sylvain Henry
  • 03
    MIN
  • 0

L'agenda politique
À l’Assemblée nationale : examen en séance du projet de loi de règlement du budget et d'approbation des comptes 2016 ; en commission des lois, les députés auditionnent Nicole Belloubet, garde des Sceaux, ministre de la Justice, sur les projets de loi organique et ordinaire rétablissant la confiance dans l’action publique – Le Sénat débat en séance publique du projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, qui vise à placer dans le droit commun les mesures exceptionnelles permises par l’état d’urgence et qui doit entrer en vigueur à l'automne (et le 19) – Suite de la réunion informelle des ministres européens chargés de la compétitivité et des télécommunications à Tallinn (Estonie), en présence notamment de Benjamin Griveaux, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances – Présentation du rapport d'activité de la direction générale des finances publiques (DGFIP). 


Sur Acteurs publics TV mardi 
L’Observatoire des politiques publiques : les collectivités locales sont-elles suffisamment efficaces ?
Comment les Français perçoivent-ils la performance des collectivités locales ? Comment améliorer le service rendu sans plomber les finances publiques ? Lors de la journée des Rencontres des acteurs publics qui s'est déroulée le 6 juillet 2017 à la Cour des comptes, Acteurs publics et son partenaire EY ont dévoilé les résultats d’un sondage exclusif réalisé par l’Ifop. L’occasion de décrypter cette enquête, avec Nathalie Van Vliet, associée EY, secteur public, Philippe Laurent, maire de Sceaux (Hauts de Seine) et secrétaire général de l’Association des maires de France (AMF), et Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop.

Rencontres des acteurs publics, comment réussir ses projets de simplification. Nicolas Lan Hing Ting, directeur “innovation et valeur” chez SAP, nous explique pourquoi la simplification de l’État passe par l’innovation et la relation citoyen. Sans oublier de nous démontrer qu’il n’y a pas de succès possible sur l’innovation sans travailler sur la productivité.

Assemblée nationale, Gérald Darmanin justifie les coupes budgétaires. Le ministre de l'Action et des Comptes publics a indiqué avoir dû procéder à des économies inédites à ce stade de l'année, en raison des sous-budgétisations de l'ancien gouvernement. “Jamais personne n'a fait 4,5 milliards d'euros d'économies”, a-t-il déclaré mercredi 12 juillet, devant la commission des finances de l’Assemblée nationale.

Méthodologie du Baromètre des acteurs financiers du secteur public Acteurs publics/Deloitte. Dans les coulisses du travail des experts qui ont participé à la réalisation de la deuxième édition du Baromètre des acteurs publics financiers Acteurs publics Études/Deloitte, par Emmanuel Blum, senior manager à Deloitte conseil.

Rencontres des acteurs publics, François-Xavier Petit : “Enseigner autrement l’innovation”. Le directeur général du programme “Matrice” de l’École 42 détaille la méthode de son établissement : réinvestir les savoirs, les compétences et les mémoires des acteurs publics dans des formats différents. Ou comment repenser l’enseignement de l’innovation en “secouant” les administrations, par celui qui est également conseiller scientifique de l’incubateur de politiques publiques de Sciences Po. Un échange organisé dans le cadre des Rencontres des acteurs publics, le 6 juillet à la Cour des comptes.

Entretien, Bruno Léchevin : “L’économie circulaire n’est ni de gauche ni de droite, c’est un projet de société !” Le président de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), qui intervenait sur le plateau d’Acteurs publics TV à l’occasion des Assises de l’économie circulaire, juge nécessaire de mener un travail pédagogique pour porter cette problématique, en particulier dans les territoires. L’Ademe s’y emploie, notamment avec le lancement du “label économie circulaire”, expérimenté auprès d’une dizaine de collectivités. L’économie circulaire est un projet de société qui n’est ni de gauche ni de droite, souligne Bruno Léchevin.