Quantcast

Stéphane Hardouin intègre un corps d’inspection

17 juil. 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 01
    MIN
  • 0


Directeur adjoint de cabinet du ministre de la Justice François Bayrou dans le gouvernement Philippe I, en mai-juin 2017, Stéphane Hardouin, magistrat du premier grade, a été nommé inspecteur de la justice, à l’inspection générale de la Justice.

Sous-directeur de la justice pénale spécialisée à la direction des affaires criminelles et des grâces (DACG), à l’administration centrale du ministère de la Justice, entre juillet 2016 et mai dernier, Stéphane Hardouin était substitut du procureur général près la cour d’appel d’Amiens pour exercer les fonctions de procureur de la République près le tribunal de grande instance de Compiègne de 2014 à 2016.

Formé sur les bancs de l’École nationale de la magistrature (ENM) Stéphane Hardouin, 45 ans, a débuté comme substitut du procureur de la République près le tribunal de grande instance (TGI) de Pontoise (Val-d’Oise) en 1999. Substitut à l’administration centrale du ministère de la Justice en 2002, il travaille ensuite au TGI de Paris comme substitut du procureur, puis comme vice-procureur de la République (2005-2008).

L’année suivante, Stéphane Hardouin avait officié comme premier substitut à l’administration centrale du ministère de la Justice (2008-2009), puis comme directeur de projet auprès de la directrice des services judiciaires à l’administration centrale du ministère de la Justice, chargé du système d’information pénal “projet Cassiopée” (2009-2011). Entre 2011 et 2014, il était directeur de l’École nationale des greffes.