Quantcast

Nomination d'un ambassadeur pour le numérique

23 nov. 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 02
    MIN
  • 0

Ancien porte-parole de l'Élysée en 2007-2008, ex-consul général de France à Los Angeles, ce diplomate a été nommé ambassadeur pour le numérique, en Conseil des ministres.

 

Représentant spécial pour les négociations internationales concernant la société de l'information et le développement de l'économie numérique au ministère des Affaires étrangères depuis 2013 – parallèlement ambassadeur pour la cyberdiplomatie et l'économie numérique depuis 2015 – David Martinon a été nommé, en Conseil des ministres, ambassadeur pour le numérique.

David Martinon est donc chargé de mener les négociations internationales sur la cybersécurité, la gouvernance de l'internet et des réseaux, la liberté d'expression sur internet, les sujets de propriété intellectuelle liés à l'internet, le soutien à l'export des entreprises du numérique et la participation de la France au partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO), en lien avec Etalab.

Par ailleurs, le Président de la République, Emmanuel Macron, lui a confié une mission supplémentaire – au titre de la lutte contre l'utilisation d'internet à des fins terroristes – celle de conduire un dialogue direct avec les grandes plateformes numériques américaines, telles que Google, Apple, Facebook, Microsoft ou encore Twitter. Cette tâche découle des orientations prises au G7 de Taormina (Italie) en juin dernier, du plan d'action franco-britannique de juillet 2017 et des demandes adressées à ces plateformes lors de la réunion de haut niveau sur la prévention de l'utilisation d'internet par les terroristes, par le Président de la République et les Premiers ministres italien et britannique, le 20 septembre dernier à New York, dans le cadre de l'Assemblée générale des Nations unies.

Ancien porte-parole de l'Élysée

Âgé de 46 ans, David Martinon a d'abord été chargé de communication aux “états généraux de l’opposition” en 1990, puis il travaille comme conseiller en communication politique et marketing électoral à la société Acte public Communication (1991-1994). Chargé de mission pour la communication au cabinet de François Léotard au ministère de la Défense en 1995, il se forme ensuite sur les bancs de la promotion « Valmy » de l’ENA et rejoint à sa sortie de l’école, en 1998, le Quai d’Orsay.

D’abord adjoint au porte-parole du ministère des Affaires étrangères en 1998, David Martinon est ensuite rédacteur à la sous-direction des affaires communautaires de la direction de la coopération européenne en 2001. Dès le retour de la droite au pouvoir en 2002, il devient le conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy place Beauvau, à Bercy, à la présidence de l’UMP et à nouveau au ministère de l’Intérieur en 2005. Porte-parole de Nicolas Sarkozy à l’Élysée en 2007, il se lance pour la bataille des municipales à Neuilly-sur-Seine avant de se retirer face aux nombreuses divisions de la droite. En avril 2008, David Martinon démissionne du porte-parolat de l'Élysée et Nicolas Sarkozy le nomme au poste de consul général de France à Los Angeles (2008-2012).