Quantcast

Lancement d’un groupe de travail sur la lutte contre la pauvreté à partir des territoires

6 déc. 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 02
    MIN
  • 0


Dans le cadre du lancement, en octobre, d’une grande concertation sur la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, animée par un délégué interministériel, Olivier Noblecourt – rattaché au ministère des Solidarités –, 6 groupes de travail thématiques vont plancher concrètement sur le sujet, a annoncé la ministre des Solidarités et da la Santé, Agnès Buzyn, ce lundi 4 décembre.

Focus sur le groupe de travail “Piloter la lutte contre la pauvreté à partir des territoires”, coprésidé par Mathieu Klein (photo), président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, et Joëlle Martinaux, présidente de l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS). 

Dans la feuille de route que leur a adressée la ministre des Solidarités, il est indiqué que Mathieu Klein et Joëlle Martinaux devront cibler les priorités pour territorialiser les politiques de lutte contre la pauvreté ; mettre en œuvre une nouvelle gouvernance de ces politiques sur les territoires ; repenser l’État social local et garantir des modalités adaptées de pilotage et de gouvernance de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes. Leurs travaux doivent aboutir à la mi-mars 2018 à la production d’un document de synthèse d’une quinzaine de pages contenant des propositions concrètes d’actions ou d’évolutions à conduire, document qui sera rendu public.

Président socialiste du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle depuis 2014, Mathieu Klein, 41 ans, était vice-président (PS) du département, délégué à l’éducation et à l’innovation citoyenne, entre 2011 et 2014. Auparavant, il occupait déjà ces fonctions de vice-président, mais était délégué aux contrats d’agglomération, à la politique de la ville, à la participation et à la citoyenneté (2004-2008), puis à l’éducation, à la culture, à la citoyenneté, à la politique de la ville et à la prévention spécialisée (2008-2011). Ce diplômé en sociologie était par ailleurs – de décembre 2016 à janvier 2017 – porte-parole dans l’équipe de campagne de Manuel Valls, candidat à la primaire de la gauche en vue de l’élection présidentielle de 2017.

Présidente de l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS) depuis 2014, Joëlle Martinaux, 59 ans, est médecin généraliste et urgentiste de profession. Adjointe au maire de Nice (Alpes-Maritimes), Christian Estrosi, déléguée à la solidarité, aux affaires sociales et aux handicaps depuis 2008, elle a aussi été conseillère régionale centriste de Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) entre 2010 et 2015.