Quantcast

Olivier Véran et Véronique Fayet vont coprésider un groupe de travail sur la prévention de la pauvreté

8 déc. 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 03
    MIN
  • 0


Dans le cadre du lancement, en octobre dernier, d’une grande concertation sur la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, animée par un délégué interministériel, Olivier Noblecourt – rattaché au ministère des Solidarités et de la Santé –, 6 groupes de travail thématiques vont plancher concrètement sur le sujet, a annoncé la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, le 4 décembre dernier.

Focus sur le groupe de travail “Développer l’accompagnement global et les leviers de prévention de la pauvreté”, coprésidé par Olivier Véran (photo), député La République en marche (LREM) de l’Isère, et Véronique Fayet, présidente du Secours catholique.

Dans la feuille de route que leur a adressée la ministre des Solidarités, il est indiqué qu’Olivier Véran et Véronique Fayet devront cibler les priorités pour veiller à la santé des enfants et des jeunes ; mettre en place des programmes pilotes pour proposer des biens et services à prix réduits ; développer de nouveaux outils de lutte contre la précarité énergétique et contre la précarité dans le logement et poursuivre le renouvellement des outils favorisant l’inclusion bancaire.

Député LREM de l’Isère depuis juin dernier, Olivier Véran, 37 ans, est médecin neurologue, praticien hospitalier. Il a rejoint les bancs de l’Assemblée nationale en 2012, sous les couleurs socialistes : suppléant de la députée PS de l’Isère Geneviève Fioraso lorsque celle-ci est nommée ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en mai 2012, il lui succède dans l’Hémicycle jusqu’en 2015. Conseiller régional d’Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2015, Olivier Véran rallie le mouvement En marche ! dès le printemps 2016 et il soutient Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle de mai dernier, lequel le nomme référent “santé” pendant la campagne. À l’Assemblée nationale, cet élu est aussi rapporteur général de la commission des affaires sociales, en charge du projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

Présidente du Secours catholique depuis 2014, Véronique Fayet, 64 ans, est une proche d’Alain Juppé. Politiquement engagée, elle fut membre du bureau exécutif du MoDem de 2007 à 2013. À Bordeaux, elle est devenue, dès 1989, conseillère municipale dans l’équipe municipale de Jacques Chaban-Delmas. En 1995, elle est adjointe au maire, Alain Juppé, chargée de l’action sociale et de la lutte contre l’exclusion, puis en 2001, elle devient adjointe chargée du développement social et de la politique de la ville. Toujours dans la capitale girondine, elle est réélue sur la liste d’Alain Juppé, en 2008, et devient adjointe chargée des solidarités, de la santé et des seniors. Véronique Fayet est élue vice-présidente de la communauté urbaine de Bordeaux, chargée de la politique de l’habitat, de 2001 à 2014. Elle a par ailleurs été présidente du Forum français pour la sécurité urbaine de 1995 à 1998 et coprésidente du Conseil national des villes de 2002 à 2006.