Quantcast

François Fillon prend des responsabilités au sein d’une fédération de sports automobiles

11 déc. 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 03
    MIN
  • 0


Associé au sein de la société de gestion d’actifs et d’investissement Tikehau Capital depuis septembre dernier, François Fillon, candidat malheureux de la droite (LR) à l’élection présidentielle, prend – parallèlement – la présidence de la commission “constructeurs” de la Fédération internationale de l’automobile (FIA). Pour rappel, la FIA, organisation à but non lucratif, organise les plus importantes épreuves de course automobile mondiales. Elle est présidée par l’ancien pilote de rallye Jean Todt depuis 2009.

François Fillon est également connu pour sa passion des sports automobiles, qu’il pratique depuis de longues années. Candidat de la droite, longtemps donné favori à la dernière élection présidentielle, François Fillon avait dévissé dans les sondages après la révélation d’emplois fictifs présumés accordés à son épouse et à ses enfants. Il avait finalement été battu dès le premier tour, le 23 avril dernier.

Âgé de 63 ans, titulaire d’un DEA de droit public, François Fillon officie d’abord auprès de son mentor, Joël Le Theule, comme assistant parlementaire lorsque ce dernier était député de la Sarthe (1976-1977), puis il le suit au ministère des Transports comme chef adjoint de son cabinet (1978-1980), avant d’occuper les mêmes fonctions auprès de Joël Le Theule lorsque ce dernier devient ministre de la Défense, en 1980.

L’année suivante, François Fillon va brièvement exercer les fonctions de chef du service des travaux législatifs et parlementaires au ministère de l’Industrie (1981), avant de se lancer dans la vie politique. Élu conseiller général de la Sarthe en 1981, puis député de la 4e circonscription de ce département à l’âge de 27 ans, après le décès de Joël Le Theule, François Fillon est réélu dans la Sarthe en 1993 et 1997, puis en 2002 et 2007, date à laquelle il cède son siège à Marc Joulaud. Au niveau local, François Fillon a également été le maire de Sablé-sur-Sarthe entre 1983 et 2001 et conseiller régional des Pays de la Loire entre 1998 et 2001.

Il devient ministre pour la première fois en 1993, dans le gouvernement d’Édouard Balladur avec le portefeuille de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (1993-1995). Jacques Chirac élu, François Fillon est nommé ministre des Technologies de l’information et de la Poste en 1995, puis ministre délégué, chargé de la Poste, des Télécommunications et de l’Espace, jusqu’en 1997. Président (1998-2002), puis vice-président du conseil régional des Pays de la Loire (2002-2004), François Fillon est aussi ministre dans les gouvernements Raffarin chargé alors des Affaires sociales, du Travail et de la Solidarité (2002-2004), puis de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en 2004-2005.

Sénateur UMP entre 2004 et 2007, François Fillon est nommé Premier ministre de Nicolas Sarkozy en mai 2007 et occupe ces fonctions jusqu’à l’alternance de mai 2012. Le 17 juin 2012, il est élu député de la 2e circonscription de Paris, un mandat qu’il a exercé jusqu’à la fin de la quatorzième législature de l’Assemblée nationale, en février 2017.