Quantcast

L’ex-bras droit de Laurent Wauquiez de retour au sein de l’administration de l’État

3 janv. 2018, PAR Pierre Laberrondo
  • 02
    MIN
  • 0

Figurant parmi les hauts fonctionnaires emblématiques de la Présidence Sarkozy, ce magistrat de la Cour des comptes avait rejoint Laurent Wauquiez à Lyon, après la victoire de ce dernier aux régionales de 2015, pour piloter l’administration de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes.


Ex-directeur général des services du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, Guillaume Boudy, magistrat de la Cour des comptes qui avait réintégré, l’été dernier, la Rue Cambon après un an et demi à Lyon, vient d’être nommé secrétaire général pour l’investissement. Il remplacera l’ancien patron de Renault Louis Schweitzer, nommé en 2014 par François Hollande à la tête de cette structure créée en 2010 sous le nom de “Commissariat général à l’investissement” afin de gérer les investissements d’avenir.

Mais celle-ci vient d’être réformée par décret fin décembre. “Dans le cadre de la mise en œuvre du Grand plan d’investissement [décidée par le Président Emmanuel Macron, ndlr], le décret vise à mieux traduire dans son appellation la nature des missions qui sont confiées au commissaire général à l’investissement qui devient « secrétaire général pour l’investissement »”, précisait le décret. “Composante majeure de la stratégie de transformation du gouvernement, le grand plan d’investissement mobilisera plus de 57 milliards de dépenses d’investissement au service de ces objectifs, rappelle Matignon dans un communiqué annonçant la nomination de Guillaume Boudy. Le secrétaire général pour l’investissement (SGPI) incarnera la fonction d’investisseur de l’État et assurera la cohérence globale de ce plan. Il appuiera les ministères dans la mise en œuvre et l’évaluation rigoureuse et transparente des actions d’investissement, qui sera accessible à tous, pour en mesurer l’impact réel et pour pouvoir les adapter en fonctions de leurs résultats.”

Guillaume Boudy, 53 ans, est l’un des hauts fonctionnaires emblématiques de la Présidence Sarkozy. Il a été le secrétaire général du ministère de la Culture de 2008 à 2012, avant d’être débarqué par la gauche lors de l’alternance de 2012. Il avait ensuite rejoint Laurent Wauquiez à Lyon, après sa victoire aux régionales de décembre 2015, pour piloter l’administration de la nouvelle région issue de la fusion entre l’Auvergne et Rhône-Alpes. Guillaume Boudy est par ailleurs le deuxième adjoint au maire de Suresnes (Hauts-de-Seine), délégué aux finances, au budget, à la prospective et aux systèmes d’information.

Auparavant, Guillaume Boudy avait été le directeur général de la Cité des sciences et de l’industrie (2005-2008), après un passage en cabinet ministériel, comme directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Économie Hervé Gaymard (2004-2005). Il avait aussi été le directeur général adjoint des services du département de la Savoie de 2000 à 2002, à l’époque où cette collectivité était présidée par Hervé Gaymard. Formé sur les bancs de Sciences Po Paris et énarque (1993, promotion Léon Gambetta), Guillaume Boudy, avait rejoint la Cour des comptes à sa sortie de l’ENA.