Quantcast

Françoise Nyssen change de directeur de cabinet

9 janv. 2018, PAR Pierre Laberrondo
  • 02
    MIN
  • 0

© Didier Plowy,Ministère de la Culture

La locataire de la Rue de Valois recrute en interne une nouvelle directrice de cabinet. Cette énarque de 43 ans passée par la politique locale succède à Marc Schwartz, en place depuis le début du quinquennat et qui avait conseillé Emmanuel Macron pendant sa campagne électorale.


La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, change de directeur de cabinet. L’ancienne éditrice vient de nommer Laurence Tison-Vuillaume à la direction de son cabinet, en remplacement de Marc Schwartz, figure de l’audiovisuel et de l’audit. Une exfiltration voulue par l’Élysée alors que certains projets n’avanceraient pas avec suffisamment de célérité. Dans un autre communiqué très prévenant à l’égard de son désormais ex-directeur de cabinet, la ministre avance, elle, sans s’étendre, un autre élément d’explication : il "participera prochainement à une mission sur l’avenir de la distribution de la presse, à la demande du gouvernement, et il sera appelé ultérieurement à d’autres fonctions".

Marc Schwartz, magistrat de la Cour des comptes formé sur les bancs de l’ENA, ancien dirigeant de France Télévisions, avait conseillé Emmanuel Macron durant sa campagne électorale sur les questions culturelles et s’était même mis en disponibilité de la Rue Cambon à cet effet. Il aura donc accompagné pendant les six premiers mois du quinquennat la nouvelle locataire de la Rue de Valois, venue pour sa part de la société civile et plus particulièrement de l’édition.

Cheffe de service à la direction de la création artistique

Pour le remplacer au poste de directeur de cabinet, la ministre a choisi de promouvoir la directrice adjointe de son cabinet, Laurence Tison-Vuillaume. Cette énarque de 43 ans, également passée par HEC, a débuté sa carrière en 1998 auprès du conseiller économique au cabinet du président de l’Assemblée nationale Laurent Fabius (1998-2000). Avant de réussir le concours de l’ENA, puis de rejoindre la direction du Trésor à Bercy, où elle a été successivement adjointe au chef du bureau “Marché des changes et politique économique” au service des affaires européennes et internationales (2003-2005), puis chargée d’affaires au bureau “Audiovisuel-défense” à l’Agence des participations de l’État (2005-2007).

Rapporteure à la septième chambre de la Cour des comptes de 2007 à 2011, Laurence Tison-Vuillaume a ensuite été secrétaire générale adjointe du commissariat général pour le développement de la vallée de la Seine, au sein des services du Premier ministre pour le Grand Paris (2011-2012). Cette haute fonctionnaire rejoint par la suite le ministère de la Culture, en novembre 2012, comme cheffe du département des publics et de la diffusion à la direction générale de la création artistique. Promue cheffe de service, adjointe au directeur général de la création artistique en 2013 et jusqu’en mai 2017, elle a vice-présidé le conseil régional de Haute-Normandie et a aussi été adjointe au maire de Rouen.