Quantcast

Nomination d’un ambassadeur chargé de la préparation de la présidence française du G7

18 janv. 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

Ambassade de France à Dublin

Énarque de la promotion Michel de Montaigne, le nouvel ambassadeur a notamment été un collaborateur de Michel Sapin, d'Édith Cresson et de Dominique Voynet en cabinets ministériels.


Ancien ambassadeur d’Irlande et ex-collaborateur de Michel Sapin, Édith Cresson, Michel Vauzelle et Dominique Voynet en cabinets ministériels, le conseiller des affaires étrangères hors classe Jean-Pierre Thebault a été nommé – en Conseil des ministres – ambassadeur, chargé de la présidence française du G7.

Paris assurera en effet, en 2019, et après le Canada cette année, la présidence de ce “groupe des 7” réunissant les dirigeants des États-Unis, du Japon, de l’Allemagne, de la France, du Royaume-Uni, de l’Italie, du Canada et de l’Union européenne.

Âgé de 56 ans, énarque de la promotion Michel de Montaigne (1988), licencié d’histoire et diplômé de l’IEP de Paris, Jean-Pierre Thebault a notamment été, dans les premières années de sa carrière, chargé de mission pour les affaires européennes au cabinet d’Édith Cresson à Matignon, de 1991 à 1992, et conseiller diplomatique, entre 1992 et 1993, au cabinet du ministre de la Justice de l’époque, Michel Vauzelle.

Il a ensuite exercé à plusieurs reprises la fonction de chef de la mission européenne de médiation et de contrôle, entre 1993 et 1994. D’abord pour la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro, ensuite pour l’Albanie, et enfin en Croatie*. Il a en outre, et entre autres, été, de 1995 à 1997, premier secrétaire, puis deuxième conseiller à la représentation permanente de la France auprès de l’ONU à New York, aux États-Unis.

Jean-Pierre Thebault fait par la suite son retour en cabinet et rejoint Dominique Voynet au ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement entre 1997 et 1999, en tant que conseiller diplomatique. Après un court passage à l’ambassade de France à Berlin comme premier conseiller, jusqu’en 2000, il est nommé une nouvelle fois, sur la période 2000-2002, conseiller diplomatique, mais cette fois-ci pour Michel Sapin, alors ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l’État.

Après cette nouvelle expérience en cabinet, il s’envole pour l’Asie de 2002 à 2009, pour être, successivement, ministre conseiller à l’ambassade de France à Tokyo, au Japon, et consul général de France à Hong-Kong, en Chine. Nommé ambassadeur délégué à l’environnement en 2010, puis ambassadeur d’Irlande en 2014, il était, depuis mai dernier, en mission à l’administration centrale du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

* Pour la République serbe autoproclamée de Krajina.