Quantcast

Danièle Polvé-Montmasson prend la présidence de deux agences

9 févr. 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0


Ancienne collaboratrice de Martine Aubry et ex-préfète du Puy-de-Dôme, Danièle Polvé-Montmasson a été nommée, au Journal officiel de ce 9 février, présidente de deux conseils d’administration : celui de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) et celui de l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (Antai). Deux fonctions qui étaient également assurées par son prédécesseur, Jean-François Delage, ainsi que par Nicolas Basselier avant lui. 

Rappelons que ces deux agences partenaires du ministère de l’Intérieur, dont une fusion à terme a déjà été envisagée, ont par ailleurs partagé, entre 2013 et 2015, le même directeur et ont toutes les deux leurs locaux dans la tour Montparnasse à Paris.

Titulaire d’une maîtrise de géographie et diplômée de l’institut régional d’administration de Lille, Danièle Polvé-Montmasson a fait une grande partie de sa carrière dans la préfectorale. Elle a ainsi été, et entre autres, directrice de cabinet de trois préfets entre 1991 et 1996, dans les Hautes-Pyrénées (François Léonelli), en Charente (Daniel Cadoux) et en Bretagne (Jean-Claude Le Taillander de Gabory).

Passée sous-préfète de La Flèche, dans la Sarthe, de 1996 à 1997, elle avait rejoint l’administration centrale du ministère de l’Intérieur en tant que directrice de cabinet du directeur général des collectivités locales (Michel Thénault, puis Didier Lallement), jusqu’en 1999, date à laquelle elle fut nommée cheffe de cabinet de la ministre de l’Emploi et de la Solidarité de l’époque, Martine Aubry.

Après deux postes de cheffe de service au ministère de l’Intérieur entre 2001 et 2004, Danièle Polvé-Montmasson était retournée dans la préfectorale, avec un poste de sous-préfète de Sarcelles, dans le Val-d’Oise. Elle avait ensuite pris plusieurs fonctions de préfète entre 2007 et septembre dernier, à savoir : dans le Tarn-et-Garonne, l’Aveyron, la Charente, la Manche et le Puy-de-Dôme. Danièle Polvé-Montmasson est en outre membre du Conseil supérieur de l’appui territorial et de l’évaluation (Csate) depuis septembre dernier.