Quantcast

Sylvie Goy-Chavent désignée rapporteure d’une commission d’enquête

16 févr. 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

Benoît Prieur cc by Wikimedia


Proposée par le groupe Union centriste du Sénat, la commission d’enquête sur l’organisation et les moyens des services de l’État pour faire face à l’évolution de la menace terroriste après la chute de l’État islamique a constitué son bureau, le 14 février. Bernard Cazeau (LREM, Dordogne) a été désigné président, tandis que Sylvie Goy-Chavent (UC, Ain) est désormais rapporteure.

Cette commission aura notamment pour objectif d’évaluer l’adéquation des moyens alloués par l’État à la menace terroriste et étudiera l’épineuse question du sort des djihadistes français, rentrés en France ou détenus à l’étranger. La fin de ses travaux est prévue pour le début de l’été.

Sylvie Goy-Chavent, 54 ans, est sénatrice UC de l’Ain depuis 2008. Professeure de l’enseignement professionnel, elle est, depuis 2015, conseillère régionale Union des démocrates indépendants (UDI) d’Auvergne-Rhône-Alpes. Entre 2014 et 2015, elle a été membre de la commission d’enquête parlementaire sur l’organisation et les moyens de la lutte contre les réseaux djihadistes en France et en Europe. 

Bernard Cazeau, 78 ans, est sénateur de Dordogne depuis 1998 sous l’étiquette socialiste puis La République en marche. Docteur en médecine, il est notamment vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées à la Chambre haute, et juge suppléant à la Cour de justice de la République depuis octobre dernier. En 2015, il a été membre de la mission d’information parlementaire sur l’organisation, la place et le financement de l’islam en France et sur ses lieux de culte.