Quantcast

Une directrice de la Rue de Valois part présider la Cité de l’architecture et du patrimoine

1 mars 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

Ministère de la Culture


Patronne des musées de France à la direction générale des patrimoines du ministère de la Culture depuis 2008, l’administratrice générale Marie-Christine Labourdette vient d’être nommée, par un décret paru au Journal officiel ce jeudi 1er mars, présidente de la Cité de l’architecture et du patrimoine. Elle remplace à ce poste Guy Amsellem, parti en décembre dernier.

Créée en 2004 et ouverte au public en 2007, la Cité réunit en son sein un musée, un centre d’architecture, une école, une bibliothèque spécialisée et un centre d’archives. Forte de 22 000 m2 et exposant mille ans d’architecture, elle est à ce jour le plus grand centre d’architecture au monde. Sa nouvelle présidente aura notamment pour mission de "développer l'attractivité et redynamiser la fréquentation de l'établissement", de "conduire une politique d'éducation artistique et culturelle ambitieuse" et de "piloter les évolutions de la formation des architectes spécialisés dans le patrimoine au sein de l'École de Chaillot", indique le communiqué de presse.

Diplômée de l’IEP de Paris, Marie-Christine Labourdette, 56 ans, entre, à sa sortie de l’ENA (promotion Michel de Montaigne, 1988), à la ville de Paris comme cheffe de bureau à la direction des affaires culturelles. En 1994, elle part pour la direction de l’administration centrale du ministère de la Culture et y devient cheffe de la mission du développement de la déconcentration.

Après plusieurs années passées à l’étranger, à la délégation de l’Union européenne et à celle d’EDF en Hongrie, puis à la tête du secrétariat général de l’Académie de France à Rome à la villa Médicis, elle rentre en France diriger les affaires culturelles de la région Bourgogne à partir de 2003. Quatre ans plus tard, elle entre au cabinet de la ministre de la Culture de l’époque, Christine Albanel, comme conseillère et y reste jusqu’en 2008.