Quantcast

Nomination du président de CDC biodiversité

6 mars 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

Caisse des dépôts


Après la réorganisation des activités territoriales de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), et dans la droite ligne des informations obtenues par Acteurs Publics en février dernier [lire notre article sur le sujet], Marc Abadie, jusque-là directeur des territoires et des réseaux de la caisse, devrait être nommé prochainement à la présidence de CDC biodiversité, filiale de la Caisse consacrée à l’action en faveur de la biodiversité, en remplacement de Laurent Piermont. Précisons que cette présidence assure également des fonctions exécutives au sein de la filiale. La nomination, quant à elle, doit maintenant être annoncée officiellement.

Directeur du réseau et des territoires de la CDC depuis 2015, Marc Abadie, 61 ans, est titulaire d’un DEA de droit public, ainsi que d’un DESS d’administration locale. 

Il notamment officié à plusieurs reprises en cabinets ministériels. Conseiller technique de Jean-Michel Boucheron, puis de Jean-Michel Baylet, au secrétariat d’État chargé des Collectivités territoriales, de 1988 à 1989, il a aussi été directeur de cabinet, jusqu’en 1990, à nouveau pour Jean-Michel Baylet, et au sein du même secrétariat d’État, parallèlement à un poste de conseiller technique au cabinet du ministre de l’Intérieur de l’époque, Pierre Joxe.

Marc Abadie a en outre été directeur de cabinet : de 1992 à 1993, puis de 1997 à 1999, respectivement au ministère délégué au Tourisme – à nouveau aux côtés de Jean-Michel Baylet – et auprès d’Émile Zuccarelli, alors ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’État et de la Décentralisation.

Au-delà de ces fonctions, Marc Abadie a également été directeur des affaires politiques, administratives et financières de l’outre-mer, de 1999 à 2002, au secrétariat d’État à l’Outre-mer (rebaptisé ministère de l’Outre-mer en 2002), et directeur du développement économique et de la formation professionnelle de la région Île-de-France jusqu’en 2005.

Chef de la délégation française à la commission intergouvernementale chargée de suivre l’ensemble des questions liées à la construction et à l’exploitation de la liaison du tunnel sous la Manche de 2006 à 2008, il avait par ailleurs enchainé avec un poste de directeur de l’agence de l’eau Adour-Garonne de 2008 à 2012, et de chef du service de l’inspection générale de l’Administration (IGA) du ministère de l’Intérieur jusqu’en 2015.