Quantcast

Un député ancien journaliste préside le groupe d’études sur la presse

6 mars 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

portarrieu.fr


Le groupe d’études "Presse" de l’Assemblée nationale a un nouveau président. L’ancien journaliste de La Dépêche du Midi, député (REM) de la Haute-Garonne depuis 2017, Jean-François Portarrieu, a été choisi pour diriger les travaux du groupe durant la XVe législature.

Selon le député, ce groupe, dont la réunion constitutive devrait se tenir fin mars, a notamment vocation à se pencher sur la situation de la société Presstalis. Le distributeur de presse, qui gère aujourd’hui 75% du marché et dont les difficultés financières s’accumulent, avait, pour éviter sa liquidation, retenu en décembre et en janvier dernier 25% du chiffre d’affaires de ses éditeurs de presse.  "Il faut repenser un système de réglementation devenu trop complexe, trop rigide, trop administré", avait annoncé la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, à nos confrères du JDD le 4 février, indiquant aussi qu’un projet de texte législatif serait finalisé à la fin du printemps. Dans l’hypothèse d’une évolution de la loi Bichet de 1947, régissant la distribution de la presse en France, Jean-François Portarrieu a indiqué à Acteurs publics que "le groupe aurait vocation à se pencher sur la question".

Âgé de 52 ans, et titulaire d'un DEA de philosophie, Jean-François Portarrieu a commencé sa carrière de journaliste à La Dépêche du Midi en 1986 et jusqu’en 2008. Il devient ensuite le directeur du cabinet du maire PS de Toulouse élu en 2008, Pierre Cohen, qui avait alors succédé à l’actuel maire de la ville, Jean-Luc-Moudenc. Quand celui-ci reprend la mairie en 2014, Jean-François Portarrieu part diriger le cabinet du président du Grand Narbonne, Jacques Bascou, jusqu’à son élection en tant que député en juin dernier.