Quantcast

La patronne du budget européen devient ministre de l’Économie en Espagne

6 juin 2018, PAR Acteurs Publics
  • 02
    MIN
  • 0

Nadia Calviño, nouvelle ministre de l’Économie espagnole. - Capture Youtube (College of Europe, Bruges Campus)

Sa nomination a été perçue comme un geste de bonne volonté envers Bruxelles du socialiste Pedro Sanchez, nouveau chef du gouvernement espagnol, pour démontrer son engagement à poursuivre la réduction du déficit.


L’économiste Nadia Calviño, chargée depuis quatre ans de la gestion du budget de l’Union européenne (UE), sera la ministre de l’Économie du nouveau gouvernement espagnol du socialiste Pedro Sanchez, selon l’AFP, qui cite une source au Parti socialiste.

Nadia Calviño est actuellement la directrice générale du service de la Commission européenne gérant les dépenses de l’UE et percevant les contributions budgétaires des pays membres de l’Union. Cette nomination est donc considérée comme un geste – une garantie ? – de sérieux budgétaire vis-à-vis de Bruxelles.

Le 1er juin, devant les députés, Pedro Sanchez avait assuré que son gouvernement se fixait comme “priorité principale” de “respecter les engagements européens” de l’Espagne et de “garantir la stabilité budgétaire et la stabilité macro-économique”.

Deux femmes aux ministères économiques et financiers

Avant de rejoindre, en 2006, les institutions européennes, Nadia Calviño avait déjà travaillé au ministère espagnol de l’Économie, quand les conservateurs puis les socialistes étaient au pouvoir. Elle sera désormais chargée de représenter l’Espagne au sein de l’Eurogroupe, le forum des ministres des Finances des 19 pays membres de la zone euro, qui se réunissent chaque mois à Luxembourg.

Quatre jours après avoir renversé le conservateur Mariano Rajoy par le vote d’une motion de censure au Parlement, Pedro Sanchez met la dernière main à la composition de son gouvernement. Selon les annonces confirmées, Maria Jesús Montero sera la titulaire des Finances, une responsabilité qu’elle assumait jusqu’à présent au gouvernement régional de l’Andalousie. 

L’Espagne aura ainsi deux femmes en première ligne de son équipe économique, Nadia Calviño et Maria Montero, dans un gouvernement qui sera “paritaire”, selon le vœu du chef du gouvernement.

Une Barcelonaise pour dialoguer avec les indépendantistes

Carmen Calvo sera la vice-présidente du gouvernement et ministre de l’Égalité, l’ancien président du Parlement européen Josep Borrell dirigera la diplomatie espagnole en tant que ministre des Affaires étrangères et le numéro trois du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), José Luis Ábalos, se verra confier le ministère de l’Équipement.

A également été confirmée la nomination de la Barcelonaise Meritxell Batet au ministère de l’Administration territoriale. C’est elle qui devrait être chargée de dialoguer avec le nouveau gouvernement indépendantiste catalan.

(avec AFP)