Quantcast

Deux députés LREM et LR vont piloter une mission d’information sur la révision des lois de bioéthique

27 juin 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 03
    MIN
  • 0

Assemblée nationale


Une mission d’information sur la révision des lois de bioéthique, lancée à l’Assemblée nationale, va être copilotée par deux députés aux positions divergentes sur la question, a-t-on appris mardi 26 juin de sources parlementaires. Ainsi, Jean-Louis Touraine (Rhône, LREM), favorable notamment à l’extension de la procréation médicalement assistée, en sera le rapporteur, tandis que Xavier Breton (Ain, LR), membre de l’Entente parlementaire pour la famille et président du groupe d’études sur les relations avec le Vatican, en sera le président.

La mission comptera au total 35 membres de tous bords et ses travaux devraient durer environ six mois. Rappelons qu’en avril, 56 députés LR emmenés par Xavier Breton avaient demandé une telle mission pour préparer “cette révision qui va toucher à des sujets complexes et sensibles”, dans un courrier au président de l’Assemblée nationale. “Avant de commencer un débat polémique, prenons le temps d’écouter, de poser les problèmes de la manière la plus cohérente. Surtout que l’Assemblée nationale a été très renouvelée et a besoin d’une information”, a déclaré mardi à l’AFP Xavier Breton, jugeant que la centaine d’auditions de la précédente mission transpartisane, Claeys-Leonetti, avait été “très utile”.

Sur les sujets bioéthiques, “on a des positions très différentes avec Jean-Louis Touraine, mais je respecte sa cohérence et ce travail de préparation est important”, a-t-il ajouté. Deux commissions de l’Assemblée nationale, celles des affaires sociales et celle des lois, ont déjà commencé mi-mai à travailler sur cette révision, en entamant un cycle d’auditions sur des sujets allant de la recherche génétique à la procréation.

Le processus de révision avait été officiellement lancé avec l’ouverture, en janvier, par le Comité consultatif national d’éthique, des états généraux de la bioéthique. Dans cette phase de consultation du grand public, les thèmes de la procréation (PMA et GPA) et de la fin de vie ont particulièrement mobilisé.

Mais le gouvernement a indiqué que la fin de vie ne figurerait pas dans le projet de loi. Concernant la PMA, Emmanuel Macron s’était dit, durant sa campagne, favorable à son ouverture aux couples de lesbiennes et aux femmes seules. En octobre, il a toutefois insisté sur la nécessité d’un “débat apaisé”.

Âgé de 55 ans, Xavier Breton est député LR de l’Ain depuis 2007. Diplômé de Sciences Po Paris et cadre de collectivité territoriale de profession, il a notamment été premier adjoint au maire de Bourg-en-Bresse (Ain) de 2001 à 2008 et parallèlement vice-président de la communauté d’agglomération de Bourg-en-Bresse (CABB) à partir de 2002.

Jean-Louis Touraine, pour sa part, est également député du Rhône (PS, puis LREM) depuis 2007. Âgé de 72 ans, ce professeur de médecine à l’université Claude-Bernard Lyon-I et chef de service à l’hôpital Édouard-Herriot à Lyon, a notamment été maire (PS) du 8e arrondissement de Lyon de 1995 à 2001 et conseiller général (PS) du Rhône entre 2004 et 2007. Dans le cadre de ses fonctions parlementaires, il est en outre président du groupe d’études parlementaire “Fin de vie” depuis février dernier.

 

Avec AFP