Quantcast

Anne-Marie Armanteras de Saxcé élargit ses fonctions à la Haute Autorité de santé

29 juin 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0


Présidente de la commission de certification des établissements de santé de la Haute Autorité de santé (HAS), la directrice d’hôpital Anne-Marie Armanteras de Saxcé vient d’être nommée, en outre, présidente d’une commission nouvellement créée au sein de cette même HAS, et chargée de l’évaluation et de l’amélioration de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (CSMS).

La mise en place de cette commission intervient peu après que les missions de la HAS ont été élargies, en avril dernier, aux champs social et médico-social. Ceci “dans l’objectif de favoriser des parcours de santé et de vie des personnes, sans rupture notamment, par une meilleure coordination et une plus grande collaboration des professionnels de terrain”, indique la HAS.

Forte de 25 membres titulaires, la nouvelle commission a pour principale mission de fixer les orientations et de valider les travaux de la direction de la qualité de l’accompagnement social et médico-social (Diqasm). Une direction chargée pour sa part d’élaborer les recommandations de bonnes pratiques relatives à l’inclusion sociale, la protection de l’enfance, l’accompagnement des personnes handicapées et des seniors, et devant fixer le cadre d’évaluation des quelque 36 000 établissements et services sociaux et médico-sociaux”, précise en outre la HAS.

Notamment diplômée de l’École nationale de la santé publique (1982) et titulaire d’un Capes d’économie, Anne-Marie Armanteras de Saxcé, née en 1956, a été directrice générale de l’offre des soins au ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes entre 2016 et 2017.

Elle avait par ailleurs, avant cela, été déléguée régionale “Île-de-France” de la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne de 2011 à 2013 et officié, dans la foulée, à l’agence régionale de santé d’Île-de-France en tant que directrice de pôle, puis comme directrice de l’offre de soins et médico-sociale, jusqu’en 2014.

Plus tôt dans sa carrière, la nouvelle présidente de la CSMS a, entre autres, été, à Paris, directrice de l’hôpital Robert-Debré (1990-1995) et des groupes hospitaliers Bichat-Claude-Bernard (1995-2003) et Pitié-Salpêtrière (2003-2007). Elle a en outre été directrice exécutive du groupement hospitalo-universitaire Nord (facultés de médecine de Paris-VII et Paris-XIII), sur la période 2007-2013.