Quantcast

Le départ du directeur général des patrimoines officialisé, un intérim organisé

6 juil. 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

Ministère de la Culture


Dans la foulée du lancement d’une mission, confiée à Philippe Bélaval, sur l’évaluation de l’organisation des services du patrimoine [lire notre article sur le sujet], la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a officialisé, ce 6 juillet, le départ de Vincent Berjot de la tête de la direction générale des patrimoines. Elle a en outre annoncé que l’intérim du poste serait assuré par Jean-Michel Loyer-Hascoët, jusque-là chef de service et adjoint de Vincent Berjot, chargé du patrimoine.

Rappelons que le départ de Vincent Berjot était dans les tuyaux depuis plusieurs mois et qu’il s’inscrit dans le cadre d’une vague de départs qui a frappé le ministère ces derniers temps. Parmi eux, figurent notamment Régine Hatchondo, directrice générale de la création artistique, en partance pour Arte [lire notre article sur le sujet], et Hervé Lemoine, jusqu’à récemment directeur chargé des archives et nommé, en janvier dernier, à la tête du Mobilier national [lire notre article sur le sujet].

L’intérim, quant à lui, tient sa source dans le fait que la ministre a choisi de “différer les recrutements à effectuer sur les postes actuellement vacants dans les services patrimoniaux du ministère de la Culture”. Ceci “afin de donner les plus grandes chances de réussite à la mise en œuvre des propositions susceptibles de résulter” de la mission annoncée le 5 juillet.

Rappelons que ladite mission devra notamment évaluer l’organisation et le fonctionnement des services centraux du ministère. Elle interrogera en outre le périmètre de cette même direction générale des patrimoines.

Vincent Berjot, né en 1967 et administrateur hors classe de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), était directeur général des patrimoines depuis 2012.

Jean-Michel Loyer-Hascoët, pour sa part, était son adjoint depuis 2015. Âgé de 54 ans, cet administrateur civil hors classe est titulaire d’une licence en droit public et ancien élève de l’IEP de Bordeaux, ainsi que de l’École de la modernisation de l’État. Chef de bureau au ministère de la Justice en début de carrière, il a aussi été adjoint au sous-directeur des institutions, des affaires juridiques et financières, à la direction générale de l’action sociale du ministère des Affaires sociales, de 2002 à 2005, et conseiller du directeur général du Muséum national d’histoire naturelle de 2005 à 2010.

Jean-Michel Loyer-Hascoët a par ailleurs officié en tant que sous-directeur au ministère de la Culture à deux reprises. D’abord à la sous-direction des affaires immobilières et générales, entre 2010 et 2011, puis à celle des monuments historiques et des espaces protégés, de 2011 à 2015.