Quantcast

Le président de Paris 2024 recrute un ancien ministre en tant que conseiller stratégique

13 juil. 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

IBO/SIPA


Dans la foulée de plusieurs nominations officialisées début juillet au sein du Comité d’organisation des jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 (Cojo), l’ancien ministre Guy Drut a été nommé conseiller stratégique du président du Cojo, Tony Estanguet.

Déjà administrateur, à partir de 2015, de l’association d’étude “Ambition olympique et paralympique”, chargée de porter le projet parisien de candidature aux J.O. de 2024, le nouveau conseiller, 67 ans, a débuté sa carrière en tant que sportif de haut niveau. 

Médaillé d’argent aux Jeux de Munich en 1972 au 110 mètres haies, Guy Drut a aussi été, notamment, champion d’Europe dans la même discipline, à Rome, en 1974, puis médaillé d’or aux jeux Olympiques de Montréal, en 1976.

Il avait ensuite enchaîné avec une carrière politique, au sein du RPR. Devenu, notamment, en 1985, adjoint au maire de Paris de l’époque, Jacques Chirac, puis député de Seine-et-Marne de 1986 à 1995 et de 1997 à 2007, il a en outre été maire de Coulommiers, dans le même département (1998-2008), et conseiller régional Île-de-France (1992-1998).

Membre du Comité international olympique (CIO) depuis 1996, Guy Drut avait fait son entrée au gouvernement d’Alain Juppé en tant que ministre, puis ministre délégué à la Jeunesse et aux Sports, de 1995 à 1997.

Condamné dans une affaire d’emploi fictif en 2005, puis amnistié par le Président Jacques Chirac l’année suivante, Guy Drut avait ensuite choisi de ne pas se représenter aux législatives de 2007. Candidat malheureux à la présidence du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) en 2009, il était devenu, en 2011, membre du comité directeur du groupement d’intérêt public Annecy 2018 et responsable du bureau international chargé de promouvoir la candidature de la ville aux jeux Olympiques d’hiver 2018.