Quantcast

Éric Schérer retourne à l’état-major de la Marine

19 juil. 2018, PAR Emilie Coste
  • 03
    MIN
  • 0

Linkedin


Inspecteur des armements nucléaires depuis 2015, le vice-amiral Éric Schérer s’apprête à devenir, le 4 septembre prochain, inspecteur de la Marine nationale. Il remplace à ce poste Emmanuel Carlier.

Rappelons que l’inspecteur de la Marine nationale a sous son autorité l’ensemble de l’inspection de la Marine nationale. Directement rattaché au chef d’état-major de cette armée, l’amiral Christophe Prazuck, il dirige ainsi l’audit interne de la Marine nationale.

Éric Schérer, ancien commandant de sous-marins nucléaires, passé par l’École navale et l’École de guerre, a notamment commandé, au cours de sa carrière, la base de défense de Toulon, de 2013 à 2015, après avoir été l’autorité de coordination pour les affaires nucléaires de la Marine, de 2011 à 2013. À ce dernier poste stratégique, il était chargé de déterminer la politique générale de la Marine, notamment en matière de sécurité nucléaire et de protection de l’environnement. 

Auparavant, Éric Scherer avait débuté sa carrière comme officier embarqué dans les sous-marins, dans les années 1980. Il a ensuite notamment commandé l’un des équipages du sous-marin nucléaire d’attaque Perle (1995-1997), puis avait été nommé, en 2002, commandant du groupe des sous-marins de Cherbourg, commandant du sous-marin nucléaire lanceur d’engins Le Vigilant, chargé de suivre la fin de la construction dudit sous-marin, avant de prendre, de 2003 à 2006, la tête de l’un de ses équipages.

Éric Scherer avait ensuite officié à l’état-major des armées, de 2006 à 2008, en tant que chargé d’études, affecté à la division “Études, stratégie militaire générale et pilotage”.Inspecteur des armements nucléaires depuis 2015, le vice-amiral Éric Schérer s’apprête à devenir, le 4 septembre prochain, inspecteur de la Marine nationale. Il remplace à ce poste Emmanuel Carlier.

Rappelons que l’inspecteur de la Marine nationale a sous son autorité l’ensemble de l’inspection de la Marine nationale. Directement rattaché au chef d’état-major de cette armée, l’amiral Christophe Prazuck, il dirige ainsi l’audit interne de la Marine nationale.

Éric Schérer, ancien commandant de sous-marins nucléaires, passé par l’École navale et l’École de guerre, a notamment commandé, au cours de sa carrière, la base de défense de Toulon, de 2013 à 2015, après avoir été l’autorité de coordination pour les affaires nucléaires de la Marine, de 2011 à 2013. À ce dernier poste stratégique, il était chargé de déterminer la politique générale de la Marine, notamment en matière de sécurité nucléaire et de protection de l’environnement. 

Auparavant, Éric Scherer avait débuté sa carrière comme officier embarqué dans les sous-marins, dans les années 1980. Il a ensuite notamment commandé l’un des équipages du sous-marin nucléaire d’attaque Perle (1995-1997), puis avait été nommé, en 2002, commandant du groupe des sous-marins de Cherbourg, commandant du sous-marin nucléaire lanceur d’engins Le Vigilant, chargé de suivre la fin de la construction dudit sous-marin, avant de prendre, de 2003 à 2006, la tête de l’un de ses équipages.

Éric Scherer avait ensuite officié à l’état-major des armées, de 2006 à 2008, en tant que chargé d’études, affecté à la division “Études, stratégie militaire générale et pilotage”.