Quantcast

Le Conseil national de l’industrie lance sa section “International”

24 juil. 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

Gouvernement


Le Conseil national de l’industrie (CNI) a installé, le 23 juillet, le CNI International, avec à sa tête le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, et la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Delphine Gény-Stephann, pour le coprésider.

Réunissant des “référents export” issus de chacun des comités de filière (CSF) – qui, rappelons-le, sont chargés, au sein Conseil national de l’industrie, d’identifier les enjeux de leur filière respective et d’émettre des propositions d’actions – aux côtés d’autres acteurs, publics ou privés, tel que Régions de France, BPI France ou encore le Medef International, le CNI International a vocation à promouvoir les exportations des entreprises françaises. Selon un communiqué, il vise à “accélérer et améliorer l’efficacité des actions menées sur […] le développement des flux d’exportation, l’internationalisation des PME et ETI industrielles dans les territoires, l’accroissement du contenu « made in France » des offres industrielles françaises”.

Jean-Baptiste Lemoyne, 40 ans, ancien sénateur Les Républicains de l’Yonne, élu en 2014 et qui avait rejoint le groupe La République en marche en juin 2017, était également devenu, dans la foulée, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Passé par l’Essec et l’IEP de Strasbourg, ce conseiller départemental de l’Yonne depuis 2008 a également été, entre 2002 et 2007, le conseiller de Jean-François Copé au secrétariat d’État aux Relations avec le Parlement, puis au ministère délégué à l’Intérieur et enfin au ministère délégué au Budget.

Delphine Gény-Stephann, 49 ans, a rejoint le monde politique en 2017, lorsqu’elle a été nommée secrétaire d’État. Avant cela, cette ancienne ingénieure en chef des Ponts, des eaux et des forêts, passée par Polytechnique, l’École nationale des ponts et chaussées et le Collège des ingénieurs, fut notamment cheffe de bureau à la direction générale du Trésor de Bercy avant de rejoindre le privé. En 2005, elle est en effet devenue directrice du développement et des fusions-acquisitions, de la branche “Matériaux haute performance”, puis directrice du plan et de la stratégie de la compagnie de production, de transformation et distribution de matériaux Saint-Gobain.