Quantcast

François Rivasseau prend de nouvelles fonctions à Genève

25 juil. 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

SCIS


Changement de poste pour le diplomate François Rivasseau. Jusque-là envoyé spécial pour l’espace et directeur de département au service européen d’action extérieure (SEAE) de l’Union européenne, ce ministre plénipotentiaire de 1re classe vient d’être nommé ambassadeur, représentant permanent de la France auprès de l’office des Nations unies à Genève et des organisations internationales en Suisse. En fonctions à compter du 3 septembre prochain, il succédera ainsi à Élisabeth Laurin, qui occupait le poste depuis 2015.

Rappelons que la représentation permanente de la France auprès de l’office des Nations unies à Genève et des organisations internationales en Suisse dépend du ministère des Affaires étrangères. Elle a notamment pour mission d’organiser et de coordonner les actions de la France dans les organisations internationales en charge des droits de l’Homme, des actions humanitaires, de la santé et des affaires sociales, des affaires économiques, etc., basées à Genève.

Âgé de 63 ans, François Rivasseau est docteur en droit, diplômé de Sciences Po Bordeaux et ancien élève de l’ENA (promotion Droits de l’Homme, 1981).

À la tête du département “Sécurité et espace” du SEAE depuis 2015, le nouveau représentant permanent a notamment été ambassadeur, représentant de la France à la Conférence du désarmement à Genève (2003-2006), puis ministre conseiller à l’ambassade de France aux États-Unis jusqu’en 2011, avant de devenir chef adjoint de la délégation de l’Union européenne à Washington pendant quatre ans.

Plus tôt dans sa carrière, cet ancien conseiller de tribunaux administratifs a aussi officié une première fois à la conférence du désarmement à Genève en tant que représentant adjoint entre 1995 et 1998, avant d’occuper plusieurs postes à l’administration centrale du Quai d’Orsay jusqu’en 2003, notamment celui de directeur de la communication et de l’information et porte-parole du ministère, pendant trois ans à partir de 2000.