Quantcast

David Zivie à nouveau missionné pour le ministère de la Culture

26 juil. 2018, PAR Emilie Coste
  • 03
    MIN
  • 0

Ministère de la Culture


Après avoir rendu, en février dernier, un rapport sur les biens culturels spoliés pendant la Seconde Guerre mondiale, David Zivie, ancien conseiller chargé du patrimoine et de l’architecture de Fleur Pellerin et Audrey Azoulay au ministère de la Culture, vient de se voir confier, par Françoise Nyssen, l’actuelle locataire de la Rue de Valois, une mission pour préparer la création d’une nouvelle structure administrative dédiée à la restitution de ces biens.

Alors que les restitutions de ces œuvres aux familles spoliées se sont accrues depuis 2013, David Zivie avait en effet pointé, dans son rapport, “des obstacles techniques et juridiques” qui, indique le ministère de la Culture dans un communiqué, “subsistent et gênent la poursuite des démarches”, dont la responsabilité est aujourd’hui partagée entre le ministère de la Culture, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et la Commission pour l’indemnisation des victimes de spoliation (CIVS), qui relève, elle, des services du Premier ministre.

Aussi, le gouvernement vient d’annoncer que l’ensemble des dossiers de restitution de biens conservés par les institutions publiques seraient désormais examinés par la seule CIVS, qui transmettra ensuite ses recommandations au Premier ministre. Le ministère de la Culture interviendra en aval, en instruisant les dossiers examinés par la CIVS et en gérant les recherches sur les œuvres et leurs propriétaires.

C’est dans ce contexte que Françoise Nyssen a décidé de “proposer à la discussion des instances paritaires du ministère” la création de la nouvelle structure que sera chargé de préparer David Zivie.

Directement rattachée au ministère et dotée d’un budget propre, elle aura notamment pour mission “de piloter l’ensemble des actions permettant d’identifier les œuvres spoliées et leurs propriétaires, de mieux comprendre leur parcours, de les présenter au public et de les restituer”, indique le ministère dans son communiqué. Cette structure devrait être opérationnelle à l’automne.

Né en 1976, David Zivie, passé par Sciences Po Paris et la célèbre promotion du président de la République, Emmanuel Macron, à l’ENA (Léopold Sédar Senghor, 2004), a d’abord été administrateur de la ville de Paris, où il a notamment occupé les fonctions de chef de bureau au sein de la direction des finances (2004-2007).

Ensuite détaché au ministère de la Culture, il a été chef du bureau du budget et des affaires financières à la direction de l’administration générale (2007-2009), puis sous-directeur des affaires financières au secrétariat général (2009-2012).

Membre, depuis le 3 juillet dernier, du conseil d’administration de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, en tant que représentant du ministre chargé de la Culture, David Zivie a, plus tôt dans sa carrière, été directeur général adjoint du groupement d’intérêt public (GIP) “Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale 1914-2014”, de 2012 à 2015, avant d’entrer au cabinet des ministres successives de la Culture sous l’ère Hollande, Fleur Pellerin puis Audrey Azoulay, pour lesquelles il a été conseiller jusqu’au changement de gouvernement, en juin 2017.