Quantcast

Deux députés LREM se penchent sur la loi de réforme pour la justice

26 juil. 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

Twitter


La commission des lois de l’Assemblée nationale vient de nommer, pour porter le projet de loi de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice, les députés LREM Laetitia Avia et Didier Paris, respectivement élus de Paris de la Côte-d’Or. Ils seront rapporteurs du projet de loi.

Rappelons que ce projet de loi, présenté en Conseil des ministres le 20 avril et contesté sur plusieurs points par les avocats, prévoit notamment une réforme de la procédure pénale, le développement de la médiation et des peines alternatives, ainsi que la fusion administrative des tribunaux d’instance et des tribunaux de grande instance (TGI).

Une expérimentation, dans certains départements, d’un “tribunal criminel départemental” est également prévue, notamment pour désengorger les cours d’assises. Ces tribunaux traiteront des “crimes punis de quinze à vingt ans, ce qui représente 57 % des affaires actuellement jugées par les cours d’assises”, indique dans un communiqué le ministère de la Justice.

Initialement, la création d’un parquet national antiterroriste devait également y figurer, avant d’être finalement retirée. 

Laetitia Avia (photo), 32 ans, est entrée au Palais-Bourbon avec la vague LREM de 2017. Avocate de profession, titulaire d’un master en droit économique de Sciences Po Paris et d’un master de droit de de l’université McGill, au Canada, elle a notamment été, en 2017, vice-présidente de la mission d’information sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie et fut chargée d’une mission temporaire sur le renforcement de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme sur Internet, en mars dernier. Depuis janvier, la parlementaire est également déléguée nationale de LREM en charge de la communication.

Didier Paris, 64 ans, est également député depuis 2017. Magistrat de profession, cet ancien sous-préfet de Beaune, en Côte d’Or (1997-2000), a notamment été le directeur de cabinet du préfet du Val-d’Oise, Philippe Deslandes, entre 1995 et 1997, et de celui de François Patriat, alors secrétaire d’État aux PME, au Commerce, à l’Artisanat et à la Consommation, entre 2000 et 2002. Il a ensuite conseillé ce dernier lorsqu’il est devenu ministre de l’Agriculture et de la Pêche, en 2002. Didier Paris a aussi été chargé de mission auprès de Laurent Fabius au ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, également entre 2000 et 2002.