Quantcast

Philippe Merlin prend un premier poste d’ambassadeur

5 sept. 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

Philippe Merlin poursuit sa carrière diplomatique en Asie. Après trois ans en tant que premier conseiller à l’ambassade de France à Kaboul, en Afghanistan, ce conseiller des affaires étrangères hors classe vient d’être nommé ambassadeur de France en Mongolie, en remplacement d’Élisabeth Barsacq.

Rappelons que la Mongolie, pays situé entre la Russie et la Chine, fort de 3 millions d’habitants, est un partenaire privilégié de la France en Asie. En effet, comme l’explique le Quai d’Orsay sur son site Internet, l’Hexagone est notamment le 13e fournisseur du pays (3e pays européen) et son 11e client. En matière de tourisme, la France est en outre le deuxième pays d’origine de touristes européens en Mongolie (9 770 en 2017).

Ancien sous-directeur au Quai d’Orsay

Avec ses nouvelles fonctions, Philippe Merlin, 54 ans, prend ainsi son premier poste d’ambassadeur. Diplomate de carrière, il a notamment été sous-directeur d’Amérique du Nord à la direction des Amériques et des Caraïbes du Quai d’Orsay, entre 2012 et 2015. Une sous-direction qui, pour mémoire, suit notamment les questions politiques, économiques et sociales internes, ainsi que la conduite des relations internationales et les relations bilatérales avec la France des États et des organisations régionales non financières d’Amérique du Nord.

Passé par Sciences Po Paris et titulaire d’un DEA d’histoire, Philippe Merlin a en outre été, dans les premières années de sa carrière, deuxième secrétaire à l’ambassade de France à La Haye, aux Pays-Bas, entre 1993 et 1996, et dans la foulée premier secrétaire à la mission permanente de la France auprès de l’Office des Nations unies à Genève (Suisse), jusqu’en 1999.

À nouveau premier secrétaire à partir de cette dernière date, mais cette fois-ci à l’ambassade de France à Riga (Lettonie), le nouvel ambassadeur a alors rejoint, sur la période 2002-2006, la représentation permanente de la France auprès du Conseil de l’Europe à Strasbourg (Bas-Rhin), d’abord en tant que premier secrétaire, puis comme représentant adjoint de la France.

Philippe Merlin s’est ensuite envolé vers la capitale finlandaise, Helsinki, en 2006 pour y exercer, une fois de plus, les fonctions de premier conseiller à l’ambassade de France, puis a continué son chemin en Autriche, à Vienne, entre 2010 et 2012, au poste de représentant permanent adjoint de la France auprès de l’office des Nations unies et des organisations internationales.