Quantcast

Véronique Deprez-Boudier rejoint la préfectorale

7 sept. 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

Préfecture des Landes


Jusqu’ici directrice générale adjointe des services du conseil départemental des Alpes-Maritimes, chargée du développement des solidarités humaines, l’administratrice civile hors classe détachée en qualité de sous-préfète hors classe Véronique Deprez-Boudier vient d’être nommée sous-préfète de Dax, dans les Landes. Cette ancienne collaboratrice de Nadine Morano succède ainsi à Lucien Giudicelli, en poste depuis 2016 et devenu sous-préfet de Saint-Pierre-de-La-Réunion (Réunion).

Âgée de 53 ans, Véronique Deprez-Boudier prend ainsi son premier poste dans la préfectorale. Cette administratrice civile avait en effet d’abord rejoint l’administration centrale de Bercy à sa sortie de la promotion Léopold Sédar Senghor (2004) de l’ENA, dont est également issu le président de la République Emmanuel Macron. Au sein de la direction générale des douanes et des droits indirects, Véronique Deprez-Boudier a occupé les postes d’adjointe à un chef de bureau (2004-2006), puis de cheffe de bureau (2006-2008), avant de devenir rapporteure à la Cour des comptes pendant deux ans.

Entre 2010 et 2011, la nouvelle sous-préfète de Dax avait fait partie du cabinet de Nadine Morano, alors ministre chargé de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle auprès du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, comme conseillère, cheffe du pôle “Formation professionnelle”.

Véronique Deprez-Boudier a ensuite occupé le poste de cheffe du département “Travail-emploi” au Centre d’analyse stratégique (devenu France Stratégie) entre 2011 et 2015. C’est à cette date qu’elle a pris son dernier poste de directrice générale adjointe des services du conseil départemental des Alpes-Maritimes.

Titulaire d’une maîtrise de droit des affaires et fiscalité de l’entreprise, elle a également mené, avant d’entrer à l’ENA, une première partie de carrière dans les ressources humaines. Chargée des ressources humaines à l’Agence centrale des offices agricoles entre 1991 et 1995, elle est ensuite notamment devenue responsable des ressources humaines à l’Office national des vins (1999-2002).