Quantcast

Un directeur général des services en passe d’être nommé à l’Élysée

11 sept. 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0


La fonction de directeur général des services (DGS) de l’Élysée n’existait plus depuis la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Le président de la République, Emmanuel Macron, s’apprêterait à la remettre au goût du jour en nommant, selon nos confrères du Monde, Jérôme Rivoisy, issu comme lui de la promotion Léopold Sédar Senghor de l’ENA (2004) et actuel directeur général adjoint de Pôle emploi, à ce poste.

La réorganisation de l’Élysée, serait, toujours selon le quotidien, dans les tuyaux depuis plusieurs mois, mais aurait été précipitée par l’affaire Benalla [lire notre article sur le sujet]., Le fonctionnement des services de l’Élysée est en effet mis en cause depuis les révélations en cascade sur cet ancien chargé de mission de la présidence de la République.

Rappelons qu’Alexandre Benalla avait été filmé, équipé d’un casque à visière des forces de l’ordre alors qu’il n’est pas policier, frappant un manifestant lors des manifestations du 1er Mai à Paris, entouré de CRS. Il avait ensuite notamment été accusé d’avoir bénéficié de plusieurs avantages (habilitation secret défense, port d’arme, badge d’accès à l’Assemblée nationale) que son statut ne lui octroyait pas. 

Procédures transparentes

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Jérôme Rivoisy “sera chargé de réorganiser les services de l’Élysée, notamment de mettre en place des procédures transparentes”, a indiqué au Monde l’entourage d’Emmanuel Macron. Le nouveau DGS devrait exercer son poste sous l’autorité du directeur de cabinet du chef de l’État, Patrick Strzoda.

Passé par Sciences Po Paris et l’École supérieure de commerce et d’administration des entreprises, Jérôme Rivoisy, 50 ans, a débuté sa carrière à la direction du Trésor, en tant qu’attaché d’administration (1996-2000). À sa sortie de l’ENA, en 2004, il a d’abord été conseiller au tribunal administratif de Paris, avant de devenir inspecteur des finances, entre 2007 et 2009, inspection par laquelle est également passé Emmanuel Macron.

Le haut fonctionnaire a ensuite été nommé directeur général adjoint de la Société de valorisation foncière et immobilière (Sovafim), poste qu’il a occupé de 2009 à 2012, avant de rejoindre Pôle emploi. D’abord adjoint au directeur général adjoint “administration, finances et gestion”, Jérôme Rivoisy y avait été promu directeur général adjoint en charge de la maîtrise des risques en 2014 et était parallèlement en charge de la stratégie et des relations extérieures depuis 2016.

Pour revoir l'interview de Jérôme Rivoisy pour Acteurs publics TV, cliquez-ici