Quantcast

L’Inpi a un nouveau directeur général

12 sept. 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0


Après le départ de Romain Soubeyran, en poste depuis deux ans et qui a depuis pris la direction de CentraleSupelec [lire notre article sur le sujet], Pascal Faure, ex-directeur général des entreprises à Bercy, a été nommé – en Conseil des ministres ce 12 septembre – directeur général de l’Institut national de la propriété industrielle (Inpi).

Cet ingénieur général des Mines a d’abord été directeur général de la compétitivité de l’industrie, avant de prendre la tête, en 2016, de la direction générale des entreprises lorsqu’elle a succédé à la direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (DGCIS). Puis, en juillet dernier, dans la foulée de la nomination de son successeur à ce poste – Thomas Courbe [lire notre article sur le sujet] –, il s’était vu confier la mission de préfigurer l’Agence européenne pour l’innovation de rupture [lire notre article sur le sujet].  Mais c’est finalement à la tête de l’Inpi, un établissement placé sous la tutelle de Bercy et chargé de recevoir les dépôts de brevets, de marques, de dessins ou encore modèles, qu’il a été porté.

Passé par Polytechnique et l’École nationale supérieure des télécommunications, Pascal Faure, 55 ans, a d’abord officié comme ingénieur dans des entreprises informatiques, comme les Laboratoires Bell ou Apple Computer, aux États-Unis. Il a ensuite conseillé, en 1995, Françoise de Panafieu, alors ministre du Tourisme puis, de 1995 à 1997, Jean-Claude Gaudin au ministère de l’Aménagement du territoire, de la Ville et de l’Intégration.

Pascal Faure est ensuite devenu directeur du développement et des affaires financières de l’Institut Telecom (1997-2001), puis directeur technique adjoint au ministère de la Défense (2001-2006), tout en présidant l’Association des ingénieurs des télécommunications (2001-2006). Il a ensuite occupé les fonctions de vice-président du Conseil général des technologies de l’information (2007-2012), devenu, en 2009, le Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGEIET).