Quantcast

Robert Moulié prend un premier poste d’ambassadeur

13 sept. 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

Ambassade de France au Canada


Le conseiller des affaires étrangères hors classe Robert Moulié, qui officiait depuis 2015 en tant qu’inspecteur des affaires étrangères, reprend des fonctions à l’international. Celui-ci vient en effet d’être nommé à son premier poste d’ambassadeur de France, en Mauritanie, en remplacement de Joël Meyer, qui occupait la fonction depuis 2014.

Rappelons que la Mauritanie est située au nord-ouest de l’Afrique et compte 3,7 millions d’habitants. Entretenant des “relations historiquement privilégiées” avec la France, selon le Quai d’Orsay, cette république islamique fait notamment partie des 19 pays prioritaires de l’aide au développement de l’Hexagone.

Titulaire d’une licence en droit et diplômé de l’institut d’études politiques de Bordeaux, cet ancien élève de l’École nationale d’administration (promotion René Char, 1995), âgé de 60 ans, a notamment été premier conseiller à l’ambassade de France à Ottawa (Canada) entre 2008 et 2011 et directeur adjoint du département “Afrique sub-saharienne” de l’Agence française de développement (AFD) sur la période 2012-2015.

Plus tôt dans sa carrière, Robert Moulié a notamment officié au ministère de la Coopération, en tant que chef du bureau du Fonds d’aide et de coopération, à la direction de l’administration générale, à partir de 1995, avant d’être détaché en qualité de conseiller principal aux côtés de l’administrateur pour la France auprès de la Banque mondiale à Washington, aux États-Unis, de 1999 à 2003.

Devenu, dans la foulée, chargé de mission auprès du directeur d’Afrique et de l’océan Indien au ministère des Affaires étrangères, il avait ensuite pris la tête de la sous-direction du budget et des interventions financières (devenue, par la suite, sous-direction du budget), à la direction des affaires budgétaires et financières de la direction générale de l’administration du Quai d’Orsay, jusqu’en 2008.