Quantcast

L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris fait évoluer son organisation

18 sept. 2018, PAR Acteurs Publics
  • 04
    MIN
  • 0

MC - Didier Plowy


Petite révolution au sein de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Dans le cadre d’une démarche de transformation baptisée “Nouvelle AP-HP”, l’établissement public de santé francilien vient d’annoncer en son sein plusieurs nominations, notamment celles de 3 nouveaux directeurs généraux adjoints (DGA), alors qu’elle n’en comptait qu’un seul auparavant*. Parmi eux, figure Pierre-Emmanuel Lecerf, qui était jusqu’à récemment directeur adjoint du cabinet de la ministre de la Culture, Françoise Nyssen. Quant aux deux autres nouveaux DGA, il s’agit de François Crémieux, jusque-là directeur des Hôpitaux universitaires Paris Nord Val-de-Seine (HUPNVS, AP-HP), et de Jérôme Marchand-Arvier, qui officiait en tant que secrétaire général de l’AP-HP.

Dans le cadre de leurs nouvelles fonctions, ces derniers, qui travailleront aux côtés du directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch, seront notamment “en charge de projets prioritaires transversaux et animeront ensemble les directions de la direction générale”, indique l’AP-HP dans un communiqué.

Rappelons que l’AP-HP, premier employeur d’Île-de-France au sein duquel officient 100 000 professionnels, compte 39 hôpitaux accueillant chaque année 10 millions de patients. La “Nouvelle AP-HP”, quant à elle, est une démarche de transformation initiée en 2017 et devant notamment aboutir à une division par trois (par fusion) du nombre des groupes hospitaliers de l’AP-HP d’ici fin 2019. Dans le détail, cette démarche comprend à la fois, selon un communiqué : “un plan de transformation appelé « Oïkeïosis » permettant de reconfigurer et moderniser les hôpitaux, d’accélérer la transformation digitale, de revoir les organisations dans l’objectif d’une meilleure prise en charge des patients” et “de renforcer le travail en équipe tout en améliorant les performances économiques” ; ainsi qu’une “simplification des processus de décision et des organisations pour mieux répartir les missions entre le siège, les groupes hospitaliers et les sites, et renforcer les liens de l’AP-HP avec les universités et les autres partenaires”.

Trois nouveaux DGA déjà familiers de l’AP-HP

Les 3 nouveaux DGA, pour leur part, ne sont pas inconnus de la “maison AP-HP”, puisqu’ils y ont tous officié à un moment donné dans leur carrière.

Ainsi, Pierre-Emmanuel Lecerf, 37 ans, a été conseiller auprès de la directrice générale de l’AP-HP et directeur du projet “Hôpital Nord” de 2012 à 2013, après un début de carrière à l’inspection générale des Finances à partir de 2008. Conseiller, puis directeur adjoint du cabinet de la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, depuis 2017, ce diplômé de Sciences Po Paris et ancien élève de l’ENA (promotion Aristide Briand) a en outre notamment exercé les fonctions de directeur financier et juridique, ainsi que de directeur des affaires européennes et internationales du Centre national du cinéma (CNC), de 2013 à 2017.

François Crémieux, pour sa part, était directeur des Hôpitaux universitaires Paris Nord Val-de-Seine (HUPNVS AP-HP) depuis 2014. Âgé de 49 ans et notamment diplômé de l’École des hautes études en santé publique (EHESP), il a par ailleurs officié en cabinet ministériel entre 2012 et 2014, en tant que conseiller de Marisol Touraine lorsqu’elle était ministre des Affaires sociales et de la Santé.

Plus tôt dans sa carrière, François Crémieux a en outre exercé à plusieurs reprises des fonctions en management hospitalier. Ainsi, il a notamment été, de 2008 à 2010, directeur du groupe hospitalier Hôtel-Dieu à Paris (AP-HP) et, de 2010 à 2012, directeur du pôle “Établissements de santé” de l’agence régionale de santé d’Île-de-France. Il a également, et entre autres, travaillé pour les Nations unies et l’Organisation mondiale de la santé au début des années 2000.

Jérôme Marchand-Arvier, enfin, était, depuis octobre dernier, secrétaire général de l’AP-HP. Il a d’ailleurs, dans ce cadre, “activement participé à la mise en place des récents projets de transformation de l’AP-HP”, précise le communiqué. Diplômé de Sciences Po Paris et également passé sur les bancs de l’ENA (promotion Simone Veil, 2006), ce maître des requêtes au Conseil d’État a été rapporteur à la section sociale au Palais-Royal (2012-2013, puis 2016-2017).

Tout comme ses nouveaux confrères à la DGA, il est aussi passé par la case “cabinet ministériel”, puisqu’il a conseillé Xavier Bertrand au ministère du Travail entre 2010 et 2011, avant de devenir son directeur adjoint de cabinet pendant quelques mois, jusqu’en 2012. Jérôme Marchand-Arvier a en outre été, au cours de sa carrière, directeur adjoint de Pôle emploi pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de 2013 à 2016.

 

* Catherine Sueur a en effet occupé seule cette fonction de DGA jusqu’en janvier dernier, date à laquelle elle a cessé ses fonctions pour raisons personnelles.